" layout="nodisplay"> Dossier : les ZFE, à quoi ça sert et comment ça marche ?
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
Accueil / Insolite / Dossier : les ZFE, à quoi ça sert et comment ça marche ?
Dossier : les ZFE, à quoi ça sert et comment ça marche ?
LA NOUVELLE MOBILITE S'EXPLORE AVEC
Edité par
LA REDACTION |  12/12/2022 17:31
Dossier : les ZFE, à quoi ça sert et comment ça marche ?

Avant 2025, plus de 40 villes devront instaurer ces Zone à Faibles Émissions (ZFE) qui limitent la circulation à certains véhicules non polluants uniquement. Pour vous y préparer, on vous explique leur fonctionnement.

C’est quoi une ZFE ? Alors que la Loi Climat & Résilience de 2021 prévoit d’obliger toutes les villes de plus de 150 000 habitants à instaurer une ZFE au plus tard en 2024, un sondage mené par le club auto Roole montrait que plus d’1 Français sur 2 ne savait pas précisément ce qu’elles sont. Ce sigle désigne une Zone à Faibles Émissions, un secteur géographique délimité dans lesquels une interdiction de circuler est décrétée afin de limiter le nombre de véhicules relâchant trop de carbone.

Comment cela marche ? Selon les décrets, une ZFE peut être permanente ou dépendante de conditions. Par exemple, l’interdiction peut s’appliquer uniquement en cas de pics de pollution, les week-end, ou aux heures de bureau… Mais toutes imposent une différenciation entre les véhicules autorisés ou non à traverser ce secteur.

Pour cela, le décret s’appuie sur la classification Crit’air : un certificat officiel (remis sous forme de vignette autocollante) qui précise le niveau d’émission de polluants d’un véhicule, en fonction de sa motorisation et son année de mise en service. Signalée par un panneau à l’entrée du périmètre, la ZFE décrit les conditions de circulation en précisant qui peut traverser le secteur (quelles catégories Crit’air) et quand. Sans précision, elle est permanente.

Où en est-on ? Ce système encore très récent va se généraliser rapidement en France en raison de l’urgence climatique. La première ZFE en France date de 2015 et avait été créée par la ville de Paris, interdisant sa traversée par les camions et autocars mis en circulation avant 2001. En 2022, la ZFE du Grand Paris écarte déjà la circulation de tous les Crit’Air 4 (diesels d’avant 2011 et essences d’avant 2006). En 2024, toute la métropole du Grand Paris interdira les véhicules Crit’Air 2 pour finir par bannir les voitures thermiques dès 2030.

https://www.lyon.fr/sites/lyonfr/files/2021-10/zfe-p.jpg

Dans le reste de la France, une dizaine de ZFE existe déjà (Grenoble, Rouen, Strasbourg…). Chacune a ses propres dispositions, mais les 11 métropoles concernés écartent généralement les Crit’air 4 et/ou 5. Surtout, le nombre de communes concernées va grandir à vue d’œil. Avec la loi de 2021, les ZFE vont devenir des ZFE-m : “Zones à Faibles Émissions mobilité” et les plus grandes agglomérations n’auront plus de choix que d’en instaurer. A ce jour, 43 communes ont annoncé la mise en place de ZFE-m avant 2025, parmi lesquelles Aix-Marseille-Provence, Grand Lyon, Grand Nancy ou Toulouse métropole. Il est encore temps de s’y préparer.

Que devez-vous faire ? Le plus important est de vous renseigner sur les zones instaurées dans votre ville ou sur votre parcours. Ensuite, il vous faudra demander votre vignette Crit’air. Celle-ci dépend de votre voiture, et du conducteur. Vous pouvez la commander directement sur le site officiel : www.certificat-air.gouv.fr pour 3,67 € (envoi inclus) et la coller sur votre pare-brise. Ensuite, selon votre classification, vous saurez dans quelle ZFE-m vous pouvez circuler ou stationner ou non.

En cas de manquement, c’est à dire en l’absence de vignette ou en cas de franchissement alors que la classification de votre voiture ne l’autorise pas, vous encourez une amende de 68 €. Certaines villes ont choisi de ne pas verbaliser l’année de la mise en place de leur ZFE ; au contraire, d’autres prévoient déjà de passer à la vidéo-verbalisation (votre immatriculation étant enregistrée dans la base Crit’air).

Toutes les villes ne sont pas encore concernées par cette mise en place, mais les ZFE ayant prouvé leur efficacité à réduire les émissions de carbone et de nano-particules (les plus mortelles) en ville d’au moins 12%, ce système va se répandre partout en France au cours de la décennie.

Plus d’info : ecologie.gouv.fr/zones-faibles-emissions-mobilite-mesures-lutter-contre-pollution-lair

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire
De quelle solution mobilité avez-vous besoin aujourd'hui?
Retour
De quelle solution mobilite avez vous besoin aujourd'hui?
Faites votre choix !