Dites bonjour au "Planecar" : un avion pour rouler en ville car il ne vole pas
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
Dites bonjour au “Planecar” : un avion pour rouler en ville car il ne vole pas
Hilaire Picault |  20/08/2021 14:14
Dites bonjour au "Planecar" : un avion pour rouler en ville car il ne vole pas

Achetez un avion, collez-le sur votre voiture, repeignez-le avec mauvais goût, et hop ! Il n'y a plus qu'à le mettre en vente à 25 000€.

Là-haut. Depuis 2016, il apparaît de temps à autre ; non pas entre deux nuages mais sur des sites d’annonces ou d’enchères. Cet été à nouveau, les fans de tuning hardcore ont pu enchérir sur Craiglist (le « Bon Coin » américain) pour acquérir le Planecar, engin improbable résultant d’une fusion d’un SUV et d’un avion de tourisme. Au sens propre : il s’agit d’une carlingue de Cirrus SR22 découpée et assemblée sur une Chevrolet Tracker.

https://i.kinja-img.com/gawker-media/image/upload/c_fit,f_auto,g_center,pg_1,q_60,w_965/9317b9430ded491c29624f527dff8a19.jpg

Y a-t-il un pilote dans l’avion ? Cette abomination est sortie de l’imagination de Mark Ray, un fêlé de voitures à qui on doit déjà le Boatcar, une voiture-hors-bord en 2015. Lassé de sillonner les interstates du pays de Trump dans un bateau, il se fait fabriquer en 2016 cet avion non-volant pour 10 000 dollars dans un garage local. Mais les enfants gâtés aiment souvent changer de jouet et Mark l’a remis en vente dès 2018, après l’avoir fait repeindre.

Selon le site Jalopnik qui a mené l’enquête, l’appareil a rejailli au moins deux fois sur les sites de petites annonces depuis, (en changeant de lieu, donc de propriétaire ?). Dernière en date, cet été, où un résident de Caroline du Nord le cédait pour la coquette somme de 25 000 €, dans une décoration dite « Seconde Guerre mondiale ». Une offre à ne pas rater ? Regardons ça.

Ça fait lever les yeux. Moteur 1,6 L quatre vitesses, et une transmission intégrale donc quatre roues motrices, cet appareil a pourtant de quoi donner envie. Côté confort, les deux places dans le cockpit (un pilote et son passager derrière) profiteront d’une climatisation. Le souci sera plutôt pour garer cet engin dont la queue (parfaitement inutile) dépasse d’un bon mètre là où on pourrait espérer un coffre. Il va aussi falloir garder l’œil ouvert dans les bouchons, car l’hélice avant tourne réellement…

Mais, trêve de critiques, laissons son propriétaire vous convaincre avec ses propres arguments : « Rendez vos voisins jaloux, eux qui veulent toujours faire partie du club des winners ! » précise l’annonce avant d’assurer : « Idéal pour la publicité et piège à filles confirmé. » Qu’ajouter ? PNC, à vos portes…

insolite

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire
De quelle solution mobilité avez-vous besoin aujourd'hui?
Retour
De quelle solution mobilite avez vous besoin aujourd'hui?
Faites votre choix !