Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    Pour devenir riche, il faut investir dans les éoliennes

    En Grande Bretagne, l’éolien bat des records de productivité. Un gain pour la planète mais aussi pour nos porte-monnaies. La preuve : les investisseurs y placent de plus en plus d’argent.

    Première mondiale. Le 17 mars dernier, The National Grid – l’équivalent britannique d’EDF – établissait un nouveau record : le fournisseur d’énergie anglais venait de produire 14 gigawatts d’électricité verte. Soit quasiment, 37% de l’énergie nécessaire de tout le Royaume Unis réalisés sans polluer. Vous allez dire « tant mieux pour les Anglais », mais ce record démontre qu’une tendance de fond s’est réalisée : les éoliennes n’ont jamais été aussi efficaces et donc rentables.

    À peine plus au nord, la ferme éolienne off-shore d’Hywind, opérationnelle depuis seulement cet automne, a généré assez d’énergie durant son premier trimestre de fonctionnement pour alimenter 20 000 foyers britanniques. Alors même que l’installation a essuyé le passage de l’ouragan Ophelia puis de la tempête Caroline dont les vents de 150km/h ont nécessité l’arrêt des éoliennes. Ce n’est plus de la météorologie, c’est un miracle.

    Marre des maths ? Alors parlons fric. Là où le coût de l’énergie est de 55,5 € / MWh, l’objectif de Statoil est de le tomber à 40 € / MWh d’ici 2030. Multipliez cette économie de 15,5 € par votre consommation annuelle (presque 5 MWh par foyer en France en 2016) et vous venez de gagner 76 €. Cadeau.

    Les fermes éoliennes deviennent des placements bien plus rentables que les énergies fossiles.

    Ajoutez qu’un rapport de l’Agence internationale de l’énergie estime que l’éolien peut réduire les émissions de CO2 de 15%, augmenter la balance commerciale et créer des centaines de milliers d’emplois d’emplois selon l’Ademe et on a envie de déboucher le champagne.

    Le printemps est arrivé. Les chiffres sont clairs comme un ciel dégagé : les coûts énergétiques chutent de façon spectaculaire depuis deux ans. Là où le rendement d’une éolienne off-shore est de 45 à 60%, la ferme écossaise d’Hywind a atteint 65 %. Et ça, les investisseurs l’ont bien compris : les fermes éoliennes deviennent des placements bien plus rentables que les énergies fossiles.

    La société de placement Clean200, par exemple, affirme avoir réalisé un rendement combiné de 3 % en 18 mois au moment même où le prix du pétrole était au plus haut (et ne réalisait que 15% de bénef de Clean200). En guise de conclusion on a envie de clamer que le grand jour est arrivé : l’énergie propre ne coûte pas plus cher et elle rapporte de l’argent. Au point que les Pays-Bas construisent actuellement leurs premiers parc éoliens non subventionnés. Deux déductions : côté fabricant, l’investissement est parfaitement rentable, côté utilisateur les Hollandais auront accès à une énergie dont le prix ne sera pas calqué sur le nucléaire.

    Quant à vous, vous savez où investir vos 76 € d’économie de tout à l’heure… Soit dans des obligations de sociétés développant l’énergie verte à travers les portails Wiseed.com ou Enerfip.fr ; soit en finançant des initiatives près de chez vous, via la plateforme participative Lumo. Comme vous voulez : de toute façon on va tous y gagner.

    Vous aimerez aussi

    Portraits

    Votre vote a bien été pris en compte. Revenez demain pour voter à nouveau. Pour savoir si votre candidat préféré fait partie des 5 projets sélectionnés pour le Grand Oral, abonnez-vous à la page Facebook de Détours.

    Votre vote a déjà été pris en compte pour ce projet. Revenez demain pour voter à nouveau.