Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    L'INNOVATION S'EXPLORE AVEC

    Edité par

    L'INNOVATION S'EXPLORE AVEC

    Edité par

    Deux fois plus de places de parking grâce aux voitures autonomes

    Selon une étude canadienne, en se garant mieux partout, les voitures autonomes pourraient quasiment doubler la capacité des parkings. Adieu les rondes en ville et les riverains mal garés à cheval sur deux places.

    Reines du créneau. Dans leur étude publiée en mars 2018, les ingénieurs de l’université de Toronto sont formels : l’adoption des véhicules autonomes aura un impact direct sur l’urbanisme. Le premier secteur qui en bénéficiera n’est autre que le stationnement. « Dans un parking rempli de voitures autonomes, vous n’avez pas besoin d’ouvrir les portes. Elles peuvent alors se garer à proximité les unes des autres, explique le Pr. Matthew Roorda, coauteur de l’étude. Il n’est également pas nécessaire de laisser d’espace au véhicule pour sortir, puisqu’il peut lui-même signaler aux voitures qu’elles doivent se déplacer. »

    Plus de places sans construction, ni travaux. Selon les chercheurs, l’agencement des parkings sera alors à revoir. Exit, la disposition « en îlots » actuelle qui permet à tout le monde de pouvoir sortir sans accroc de sa place. Les fameux parkings évoqués dans l’étude seront des grilles, où les véhicules seront soigneusement disposés, au millimètre près. Résultat ? Un tel agencement permettra d’accueillir entre 62% et 87% de voitures en plus.

    Et ce pourcentage est évolutif : « Si un parking nécessite un changement — comme une augmentation de sa capacité d’accueil — pas besoin de peindre de nouvelles places, assure Sina Brahimi, qui a participé à l’étude. L’opérateur informatique qui dirige le lieu n’aura qu’à signaler aux voitures de s’arranger de sorte a libérer plus d’espace. »

    En se garant là où on leur dit, les voitures autonomes trouveront 1,5 fois plus de places sur un même espace, sans construction supplémentaire.

    Chercher une place, ce n’est plus votre problème. Certes, le conducteur qui a laissé sa voiture à l’entrée du parking faire son créneau toute seule, mettra certainement plus de temps à la retrouver. Mais en comparaison avec l’espace urbain ainsi libéré, c’est une broutille. Comme le rappelle Roorda : « Aujourd’hui, le cœur de chaque centre-ville possède une multitude de parkings. Les voitures autonomes pourront permettre de les délocaliser et d’ainsi faire place à de nouvelles attractions. » Une promesse de plus liée au déploiement de la voiture autonome. Pourquoi attendre plus longtemps, puisque les transports en commun bénéficient déjà de cette innovation ? D’autant que laisser le volant aux humains c’est aussi risquer ça :

    Vous aimerez aussi

    Portraits

    Votre vote a bien été pris en compte. Revenez demain pour voter à nouveau. Pour savoir si votre candidat préféré fait partie des 5 projets sélectionnés pour le Grand Oral, abonnez-vous à la page Facebook de Détours.

    Votre vote a déjà été pris en compte pour ce projet. Revenez demain pour voter à nouveau.