Deux experts veulent réserver la moitié du périph' parisien aux véhicules propres
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
Deux experts veulent réserver la moitié du périph’ parisien aux véhicules propres
LA NOUVELLE MOBILITE S'EXPLORE AVEC
Edité par
LA REDACTION |  25/09/2019 17:50
Deux experts veulent réserver la moitié du périph' parisien aux véhicules propres

Plutôt qu’une voie verte, ils proposent d’exclure les véhicules émissifs de tout le périph intérieur. Explications.

Périph = bouchon. Experts en questions de transport, François Lévêque et Emile Quinet font partie du Centre d’économie industrielle (CERNA) des Mines. Dans une récente publication, le premier a souligné que la vitesse moyenne sur le périphérique parisien ne faisait que diminuer avec les années, de même que le nombre de kilomètres parcourus. Ce qui signifie que ce super-boulevard ne remplit plus son rôle d’accélérateur de mobilité. Comme en plus, il agrège un pic d’émissions de particules fines, il serait temps d’envisager de le rénover.

Résultat de recherche d'images pour "paris peripherique"

Dans une seconde étude, reprise par Le Monde, les deux économistes font une proposition concrète : limiter l’accès à tout un sens du périphérique aux véhicules d’urgence (pompiers, ambulances, police) et à ceux qui émettent peu de carbone : les moteurs électriques, ceux carburant au gaz et les initiatives comme le covoiturage. Ce ne serait donc pas une voie réservée mais toutes les voies d’un sens du périphérique – à priori l’intérieur, pour garder loin de la ville les émissions de l’autre anneau.

Avec une voie spéciale “véhicules propres”, on passera son temps le pied sur la pédale de frein pour laisser passer les automobilistes sortant.

Dans le sens de la tendance. Un tel projet correspond assez aux idées de l’époque : un candidat à la mairie de Paris envisage de détruire le périph’ d’ici quinze ans, quand l’actuelle maire, Anne Hidalgo, veut le réformer en « simples » boulevards. Mais à court terme, cette dernière veut introduire une voie réservée aux mobilités propres. Une solution qui pose un problème… d’accès : les deux familles de véhicules vont forcément se gêner l’une et l’autre en tentant d’accéder ou de quitter leur voie réservée.

Résultat de recherche d'images pour "dirif voie réservée véhicule"

Or, pas de chance, on libère plus de gaz d’échappement en roulant à vitesse basse qu’à un régime soutenu. La proposition de Lévêque & Quinet a l’avantage de faire disparaître ce problème. Plus de chassé-croisé, toutefois il reste un défaut : devoir faire trois quarts de tour de Paris si l’on veut retourner d’où on est parti. À moins d’emprunter l’autre sens du périphérique, ouvert à tous les véhicules, donc forcément plus chargé. Pas grave, cela contribue aussi à préférer les boulevards et n’utiliser le périphérique que pour des trajets courts, bien moins salissants pour l’environnement.

Mais la principale qualité de ce plan est ailleurs. Sur le plan technique et financier, il suffira de contrôler les voies d’insertion en scannant nos plaques pour éviter toute fraude, ce qui rend le projet d’autant plus réalisable. Comme la mairie veut être prête pour les J.O. de 2024, et que les élections sont mi-mars 2020, vous avez une heure pour nous dire quel projet sera le plus facile à mettre en place en moins de trois ans…

Paris Périphérique Pollution de l'air voie réservée

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire
De quelle solution mobilité avez-vous besoin aujourd'hui?
Retour
De quelle solution mobilite avez vous besoin aujourd'hui?
Faites votre choix !