Détours musical : voyage sans fin avec Beach House
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
Détours musical : voyage sans fin avec Beach House
Redac Détours |  01.07.2016
Détours musical : voyage sans fin avec Beach House

En voiture sur les routes escarpées de la musique de demain

Chaque semaine, SEAT vous propose de découvrir les artistes qui feront la musique de demain, entre jeunes pousses prometteurs et valeurs sûres qui perdurent. Le futur du quatrième art à écouter en voiture avec cette semaine en figure de proue : Beach House.

C’est l’histoire d’un groupe qui, en six albums, a su multiplier les coups de théâtre en gardant les yeux rivés vers les étoiles. On pourrait dire de Beach House qu’il n’est qu’un duo comme les autres, né dans le studio d’une maison en bord de plage. C’est pourtant à Baltimore qu’Alex Scally rencontre son âme sœur musicale, Victoria Legrand, nièce du petit (mais grand) Michel. Depuis cette rencontre en 2004, le groupe a muté au fil de sa discographie en une sorte de comète qui plonge dans les étoiles les soirs de pleine lune. Si Beach House peut au premier abord lasser ou fatiguer par ses mélodies léthargiques, la seconde écoute s’avère fatalement la bonne, de celle qui caresse l’ouïe comme une douce b(r)ise du matin. Beach House est l’un des rares groupes dont les œuvres vieillissent merveilleusement bien avec le temps, et son imperturbable Depression Cherry – sortie il y a presque un an déjà – ne risque pas de déroger à la règle. Les synthétiseurs dominent cette pop atmosphérique ténébreuse, parfois chaotique mais tout aussi sonique que puissante. Le duo de Baltimore s’est depuis livré pleinement, réajustant les contours de la dream-pop, cette musique nuageuse qui fait rêver. Et de tous les marchands de sables, Beach House est à n’en pas douter le plus intemporel, dont la majestueuse fibre fait l’éloge de la beauté.

Mais la dream-pop n’est pas l’affaire d’un seul corsaire des nuits, c’est aussi tout un bataillon d’artiste qui a choisi de nous transporter ailleurs, comme Catching Files, Mild High Club ou encore Fear of Men.

Tracklist

Beach House – Beyond Love
Novanta – Mike
Mild High Club – Homage
Psychic Twin – Lose Myself
Catching Flies – Change Of Hearts
Fear of Men – Island
Young Summer – Alright

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire