Ce designer transforme des voitures mythiques en animaux sauvages
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
Ce designer transforme des voitures mythiques en animaux sauvages
Robin Ecoeur |  13.03.2019
Ce designer transforme des voitures mythiques en animaux sauvages

Le Suisse Frédéric Müller prend des images d’anciennes voitures pour leur donner un look... féroce.

Morphologie. Les animaux ont toujours été une source d’inspiration pour les constructeurs automobiles. Mais Frédéric Müller a décidé d’aller un cran au-dessus en donnant des formes animales à cinq mythiques bolides. Une Chevrolet Corvette Stingray de 1968 rôde comme un alligator ; la F-250 de 1967 rugit comme un lion ; une Aston Martin DB5 de 1963 devient un hippopotame ; et la F-600S de 1977 prend l’apparence d’un panda.

See you later, alligator. Les clichés de l’artiste suisse sont exposés à la M.A.D.Gallery de Genève. L’idée était de « donner vie à des concepts ou à des produits en les montrant sous la forme d’images photoréalistes, en les plaçant dans un contexte et en racontant des histoires sur l’emplacement et la manière dont les produits pourraient être utilisés dans la vie réelle », détaille Frédéric, passionné par la technologie 3D, sur le site de la galerie.

Hippopotame vs lion. Chaque voiture possède certaines caractéristiques de l’animal. La rondeur de l’hippopotame, le nez du panda, les dents de l’alligator et les oreilles du lion. La couleur rappelle aussi la bête sauvage. Mais la question qu’on se pose est : est-ce que la voiture hippopotame roule moins vite que celle du lion ?

Animaux Design voiture

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire