Des Français auraient trouvé la technique pour convertir TOUTES les voitures essence à l'hydrogène
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
L'EASY MOBILITY CHALLENGE EST DE RETOUR, DECOUVREZ LES START-UP EN COMPETITION ICI
Detour
Des Français auraient trouvé la technique pour convertir TOUTES les voitures essence à l’hydrogène
Hilaire Picault |  09/11/2021 10:37
Des Français auraient trouvé la technique pour convertir TOUTES les voitures essence à l'hydrogène

Ce carburant propre alimente déjà des trains, des bus et fait rêver l’aviation, alors pourquoi pas les voitures ?

Pile ce qu’il nous faut. Au départ, les chercheurs de l’IFPEN, l’Institut français du pétrole et des énergies nouvelles, travaillaient à l’amélioration des piles à combustible. Celles-ci permettent d’alimenter des moteurs électriques avec de l’hydrogène, bien plus rapide à recharger. Des travaux qui ont amené ces équipes installées à Lyon à se dire qu’il serait aussi efficace d’étudier une solution pour adapter tout véhicule à ce carburant propre, ce qui serait bien plus rentable que d’électrifier tout le parc automobile.

Leurs recherches ont abouti à la création d’un boîtier électronique qui s’ajoute sur le moteur pour lui permettre de carburer à l’hydrogène, décrit Le Parisien. Une modification du circuit d’injection est nécessaire ainsi, bien sûr, qu’un réservoir adapté afin de sécuriser l’hydrogène.

Les tests auxquels a procédé l’IFPEN donnent des résultats prometteurs : en roulant à l’équivalent de 120 km/h, leur moteur adapté n’a émis aucun dioxyde de carbone et ne relâche pratiquement pas de particules fines. Mais les autres avantages attendus sont de ne pas avoir à remplacer la totalité du parc automobile français et d’uniformiser le carburant de tous les véhicules.

Rétrofit bleu. « Souvent les émissions sont considérées, pour le transport, uniquement au regard des émissions locales, évoquait le directeur de l’IFPEN Gaëtan Monnier en juin dernier. Principalement on parle de CO2 alors que c’est un phénomène plus global ». Une allusion à l’empreinte carbone que représente la fabrication des véhicules, l’implantation du réseau de recharge électrique, etc. Dans son cas, la solution de l’IFPEN ne nécessite qu’une distribution dans les stations essence et la production d’un hydrogène vert.

Alors que 10 millions de voitures n’auront plus accès aux centres-villes dès 2025, le choix de modifier les moteurs (ce qu’on appelle le rétrofit) pour qu’ils ne polluent plus est entièrement d’actualité. C’est même d’ores et déjà le cas pour les trains, les autobus et les camions. Or, si nous consommons le même carburant que ces véhicules, l’hydrogène sera d’autant moins cher à la pompe. Coup double.

Deja demain Mobilité douce

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire
De quelle solution mobilité avez-vous besoin aujourd'hui?
Retour
De quelle solution mobilite avez vous besoin aujourd'hui?
Faites votre choix !