Des étudiants veulent faire décoller le premier avion à hydrogène dès 2022
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
Des étudiants veulent faire décoller le premier avion à hydrogène dès 2022
Robin Ecoeur |  17/03/2021 16:00
Des étudiants veulent faire décoller le premier avion à hydrogène dès 2022

Accueilli avec scepticisme pour diverses raisons, l’avion à hydrogène continue pourtant de faire fantasmer le secteur de l’aéronautique en quête d’un futur plus vert. Un groupe d’étudiants de l’université de technologie de Delft au Pays-Bas vient de dévoiler un prototype d’avion à hydrogène qui pourrait décoller dès 2022. Le premier au monde.

Plus de kérosène, plus de bruit. De nombreuses sociétés (Airbus, EasyJet, etc.) ont l’œil rivé sur un objectif : faire décoller des avions à hydrogène. En France, le gouvernement prévoit des engins moins polluants pour 2035, et une aide de 15 milliards d’euros pour aider le secteur dans cette transition. Mais 2035, c’est encore loin. 2022 l’est un peu moins. Et c’est la date à laquelle un groupe d’étudiants de l’université de technologie de Delft au Pays-Bas, composé de 23 nationalités, se raccroche pour faire décoller son avion à hydrogène. 

L’équipe, qui s’est baptisée « AeroDelft », et qui travaille sur ce prototype depuis 2018, serait la première à faire voler un tel appareil. Mais on ne fait pas voler un gros avion à hydrogène comme ça. Pour y parvenir un jour, les équipes doivent dans un premier temps mener des tests sur des prototypes plus petits.

1 kilo d’hydrogène pour 7 heures de vol. Avant le lancement de leur prototype à taille réelle, l’équipe de 44 étudiants a construit le « Phoenix PT », une réplique trois fois plus petite. L’avion ne pèse que 51 kilos et sera capable de parcourir 500 kilomètres (ou 7 heures de vol) avec moins d’un kilo d’hydrogène liquide. Trois vols sont déjà programmés : un avec une batterie électrique, un en utilisant de l’hydrogène gazeux et un autre avec de l’hydrogène liquide. Une fois les essais menés sur cet appareil, dont les premiers sont prévus pour juillet 2021, un vol avec le « Phoenix FS » (le vrai avion) sera programmé pour 2024. Il s’agit d’un appareil deux places avec une envergure de 80 mètres (comme un Airbus A380 environ). Il pourra transporter 9 kilos d’hydrogène et aura une autonomie de 10 heures de vol (soit 2000 kilomètres).

Les étudiants travaillent également en collaboration avec les centres de certifications pour définir avec eux un cadre légal afin d’identifier les risques liés à l’hydrogène liquide dans l’aviation et statuer sur l’utilisation de ces technologies dans le secteur, comme le précise The New Atlas.

Si Airbus espère commercialiser des avions commerciaux à hydrogène en 2035, les premiers engins qui décolleront avec cette technologie seront relativement petits, comme l’a déclaré Guillaume Faury, le président exécutif d’Airbus, en juin 2020. Mais même si les premiers appareils seront à taille réduite, ils ont le pouvoir de donner espoir à un secteur qui a l’obligation de se renouveler pour avancer vers un futur plus respectueux de l’environnement.

avion hydrogène mobilité propre

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire
De quelle solution mobilité avez-vous besoin aujourd'hui?
Retour
De quelle solution mobilite avez vous besoin aujourd'hui?
Faites votre choix !