Des Californiens affirment pouvoir transformer le CO2 en carburant
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
Des Californiens affirment pouvoir transformer le CO2 en carburant
Robin Ecoeur |  31.03.2020
Des Californiens affirment pouvoir transformer le CO2 en carburant

En découvrant une nouvelle manière de fabriquer des catalyseurs, des chercheurs de l’université de Californie du Sud et du National Renewable Energy Lab pensent avoir trouvé une solution concrète pour dépolluer l’atmosphère.

Pour certains chercheurs, l’obsession est la suivante : convertir le CO2 en carburant. En résumé, mettre en place un procédé neutre en carbone qui ne pollue plus l’atmosphère. Mais si ces recherches avancent, avec notamment les efforts de ce chimiste français ou de ce professeur d’université, le déploiement à échelle industrielle d’un tel procédé n’est pas encore au point. Déjà parce qu’il faut trouver des moyens efficaces pour capturer le CO2 directement à la sortie des usines, comme les cimenteries ou les centrales thermiques par exemple (c’est le cas de sociétés comme Carbon Engineering au Canada et Climeworks en Suisse). Et parce que ces dispositifs coûtent un bras.

L’un des autres problèmes ? Pour mener à bien la transformation du CO2 en hydrocarbure, les chercheurs ont besoin de catalyseurs (ils permettent d’accélérer une réaction ou de privilégier une réaction par rapport à une autre). Les catalyseurs privilégiés pour cette opération utilisent cependant des matériaux rares, comme l’explique Forbes.

Durable et moins cher. Les chercheurs de l’université Californie du Sud et du National Renewable Energy Lab aux États-Unis déclarent avoir trouvé une manière moins coûteuse et plus durable de fabriquer des nanocatalyseurs. Sans rentrer dans les détails techniques, ils auraient trouvé un procédé permettant de produire, grâce à plusieurs minuscules réacteurs, des catalyseurs sur-mesure en « grande quantité ». Pour ça, ils ont remplacé les matériaux rares par du molybdène, un élément chimique moins cher et plus facile à manier. 

Ce procédé permettrait d’obtenir des particules plus petites et plus uniformes, et donc idéales pour convertir le CO2 en hydrocarbure. « Il est encore trop tôt, mais d’ici quelque temps, les chercheurs pourraient produire des quantités industrielles de catalyseurs par an. On parle en kilogrammes pour le futur proche et en tonnes d’ici une décennie », écrit le site Forbes, qui explique que ce procédé a une empreinte environnementale minimale. Les hydrocarbures pourront ensuite être transformés en produits chimiques comme le méthane ou le propane. Bref, à terme, on peut imaginer une usine qui réussit à capter ses émissions de CO2 pour produire du carburant et ainsi continuer de fonctionner en totale autonomie. Mais on en n’est pas encore là.

L’étude complète est publiée ici. 

Carburant CO2 Etats-Unis

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire