Des Allemands inventent un "kérosène vert" qui recycle l'air pollué
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
L'EASY MOBILITY CHALLENGE EST DE RETOUR, DECOUVREZ LES START-UP EN COMPETITION ICI
Detour
Des Allemands inventent un “kérosène vert” qui recycle l’air pollué
LA NOUVELLE MOBILITE S'EXPLORE AVEC
Edité par
LA REDACTION |  19/10/2021 16:17
Des Allemands inventent un "kérosène vert" qui recycle l'air pollué

L’usine a ouvert ce mois-ci. Une première mondiale qui peut assainir le transport aérien ET supprimer du dioxyde de carbone dans l’atmosphère.

Voler vert. L’inauguration a eu lieu le 4 octobre à Werlte, en Basse-Saxe, en présence de la ministre allemande de l’Environnement. C’est la première usine de ce genre dans le monde : elle produira à l’échelle industrielle un carburant de synthèse pouvant être exploité par les avions sans rejeter de dioxyde de carbone. Et mieux que ça, même : celui-ci recyclera de l’air pollué.

Comment ça marche ? Pour cela, l’usine va d’abord produire son hydrogène vert par électrolyse mais en tirant son électricité d’installations éoliennes et solaires. Puis elle récupère le CO2 rejeté par une usine de biogaz locale qui revalorise les déchets alimentaires. La paraffine brute ainsi fabriquée devra ensuite être raffinée pour donner le kérosène vert qui servira aux avions.

On doit ce prodige à l’ONG écolo Atmosfair qui voulait prouver qu’on peut se défaire des énergies fossiles. Avec succès, puisque Lufthansa – la plus grande compagnie européenne – vient de s’engager à commander 25 000 litres de cet e-carburant dans les 5 prochaines années. Un chiffre motivant mais qui cache de gros problèmes.

L’avenir aura du retard. L’usine de Werlte ne produira en 2022 qu’une tonne par jour de son carburant. À titre de comparaison, un Airbus 320 consomme 5400 litres de kérosène… par heure. Cela signifie qu’il faudra 4,32 jours de production à l’usine Atmosfair pour alimenter un vol Paris-Marseille, par exemple.

D’autre part, ce carburant synthétique est 10 fois plus coûteux que le kérosène de pétrole. Heureusement, comme la France, l’Allemagne a imposé un quota minimum de biocarburant dans ses avions, ce qui signifie que, même si ce n’est pas rentable pour elles, les compagnies devront y avoir recours.

 

Transports en commun

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire
De quelle solution mobilité avez-vous besoin aujourd'hui?
Retour
De quelle solution mobilite avez vous besoin aujourd'hui?
Faites votre choix !