Dès 2023, Virgin Galactic enverra des touristes dans l'espace... toutes les 32 heures
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
Dès 2023, Virgin Galactic enverra des touristes dans l’espace… toutes les 32 heures
LA NOUVELLE MOBILITE S'EXPLORE AVEC
Edité par
LA REDACTION |  11.09.2019
Dès 2023, Virgin Galactic enverra des touristes dans l'espace... toutes les 32 heures

Cela ressemble au pitch d’un futur épisode de "Star Wars" mais on doit cette nouvelle guerre touristique des étoiles à Richard Branson. Premier décollage des navettes touristiques de Virgin Galactic prévu pour 2020.

Ils n’étaient pas nombreux, en 2004, à croire dans le projet spatial du très illuminé milliardaire Richard Branson. Et pourtant, quinze ans et un décès accidentel (en 2014) plus tard, la société Virgin Galactic (grande sœur de Virgin Atlantic, du même Branson) a grandi. Ou disons plutôt, décollé. Alors que la compétition est féroce avec Blue Origin, le concurrent créé dès 2000 par Jeff Bezos, la compagnie de tourisme spatial de Branson semble plus que jamais sur les rails (sic) pour la commercialisation des vols ouverts au grand public.

Comment ça marche ? Si le projet Virgin Galactic est l’un des plus excitants de cette fin de décennie, c’est tout simplement parce qu’il propose, ni plus ni moins, aux Terriens de s’élever à 100 kilomètres de hauteur pendant 90 minutes pour découvrir leur planète en apesanteur, comme (presque) personne avant eux. Chacune des navettes (VSS Unity) peut embarquer entre 4 et 6 passagers. Ce petit luxe a un prix : 226 000 €. Et croyez-vous que ce tarif refroidisse les amateurs de sensations fortes ? Point du tout : 600 places ont déjà été réservées, à tel point que le site annonce pour l’instant être sold out.

Premier vol en 2020, puissance maximum en 2023. Alors que Virgin Galactic vient d’installer son spatioport dans le désert du Nouveau Mexique, aux USA, les préparatifs pour le premier vol commercial se précise. Ce sera courant 2020 (plutôt au deuxième semestre). Des personnalités comme Ashton Kutcher, par ailleurs financier de l’entreprise, ont déjà réservé leur ticket magique. L’an prochain, ce sont 16 vols qui seront prévus pour les premiers astronautes « lambda » de l’histoire, mais la société annonce déjà une montée progressive en puissance avec 270 vols, soit un décollage toutes les 32 heures, et de quoi faire évidemment penser au rythme des rames de métro arrivant toutes les 5 minutes. Sauf que là, ce sera direction l’espace…

Inutile de préciser que le ciel semble être devenu le terrain de jeu préféré des milliardaires (Branson, Bezos mais aussi Elon Musk). Pour l’heure, le patron de Virgin annonce avoir déjà « perdu » 1,3 milliard de dollars dans le projet qui devrait, à terme, être rentable : les revenus devraient s’élever en 2023 à 570 millions de dollar. Le patron Richard Branson, qui rappelons-le a commencé par faire fortune dans l’industrie du disque, n’aura alors « que » 73 ans.

Si vous avez 226 000 € à dépenser, le site de réservation est là.

 

Richard Branson tourisme spatial Virgin Atlantic Virgin Galactic

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire