Dès 2021, votre consommation sera espionnée grâce à un "mouchard"
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
Dès 2021, votre consommation sera espionnée grâce à un “mouchard”
Robin Ecoeur |  10/12/2020 16:40
Dès 2021, votre consommation sera espionnée grâce à un "mouchard"

L'objectif : enregistrer la consommation d'électricité et de carburant des nouvelles voitures et transmettre les données à la commission européenne afin de mesurer les écarts entre les tests constructeurs et la réalité. Les véhicules hybrides rechargeables sont dans le collimateur.

Réduire les écarts. L’Europe s’est donné une mission : fliquer les constructeurs et rétablir une certaine forme de justice. Pour mesurer les émissions d’oxyde d’azote d’une voiture, les constructeurs font des tests en laboratoire puis en conditions réelles et ajustent ensuite les écarts entre les deux via un système de calcul validé par la commission européenne en 2016. Mais en 2020, cette même commission souhaite supprimer ce système puisque « les émissions des véhicules testés en conditions de conduite réelles ont tendance à être nettement plus élevées », comme nous l’indiquions dans cet article.

0,55%. Depuis 2020, les véhicules neufs doivent être équipés d’un OBFCM (on board fuel consumption meter) afin de mesurer la consommation d’électricité et/ou de carburant. Une manière, pour l’Europe, de vérifier si les écarts entre les données avancées par les constructeurs et la réalité « du terrain » ne sont pas trop grands. D’après Caradisiac, dès l’année prochaine, la commission devrait pouvoir donner ses premiers résultats, même si des députés comme Jan-Christoph Oetjen (parti libéral démocrate allemand) s’interrogent sur la nature des données, leur transmission, leur accessibilité et les sanctions envisagées.

Il s’agira cependant de premières estimations sur la manière dont polluent réellement les véhicules. Car comme l’indique le site Autoflotte, seulement 791 véhicules en Allemagne ont le fameux OBFCM, soit 0,55% des voitures hybrides rechargeables actuellement immatriculées dans le pays.

Les voitures hybrides rechargeables sont dans le collimateur. De la théorie à la pratique, entre les tests en laboratoire et la réalité, les écarts peuvent s’avérer énormes. Surtout si le conducteur ne recharge pas souvent son véhicule et qu’il roule principalement en utilisant le moteur thermique. Selon une étude de l’International Council on Clean Transportation, sur 100 000 voitures hybrides, la consommation réelle de carburant et les émissions de CO2 des véhicules hybrides sont en moyenne deux à quatre fois plus élevées que lors des cycles d’essai.

En septembre dernier, d’après l’AFP, « les données brutes issues des tests en conditions réelles seront utilisées pour déterminer la conformité avec les limites d’émissions dans l’UE » dès 2022. L’analyse des « boites noires » (OBFCM) devrait permettre de comparer les résultats en conditions réelles des constructeurs avec ceux des automobilistes, et ce afin d’avancer vers un secteur de l’automobile toujours plus propre.

CO2 Europe Mobilité électrique pollution voiture

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire
De quelle solution mobilité avez-vous besoin aujourd'hui?
Retour
De quelle solution mobilite avez vous besoin aujourd'hui?
Faites votre choix !