Demain, le bruit des voitures électriques pourrait aider à faire pousser les plantes
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
Demain, le bruit des voitures électriques pourrait aider à faire pousser les plantes
Robin Ecoeur |  18.11.2019
Demain, le bruit des voitures électriques pourrait aider à faire pousser les plantes

En Uruguay, un constructeur indépendant s’est associé avec un designer sonore pour créer un bruit qui aiderait les plantes à mieux pousser.

Un chant tibétain. Les sons, les fréquences ou encore les vibrations ont des pouvoirs magiques souvent minimisés. Depuis l’annonce d’une loi, prévue pour 2021, qui obligera les constructeurs à intégrer des bruits aux voitures silencieuses pour prévenir les piétons, certains utilisent cette nouvelle contrainte pour en tirer quelque chose de positif. C’est le cas d’Ayax, un constructeur basé en Uruguay, qui a noué un partenariat avec l’agence The Electric Factory pour créer un son bénéfique à l’environnement. En se basant sur plusieurs études (ici, ou encore ) concernant l’effet des sons sur les plantes, l’agence a produit un bruit qui, selon le site FastCompany, ressemble à un chant tibétain qui ondule lorsque la voiture est en mouvement. Et qui aiderait les plantes à mieux vivre.

Une piste à suivre. Selon l’agence, le son créé générera « des améliorations de la croissance, de la biomasse, des stomates (qui favorisent l’absorption d’eau et l’utilisation de la lumière) et favorisera la division cellulaire, les fluides dans les parois cellulaires et les enzymes protectrices ». Ce n’est pas rien.

La volonté du président d’Ayax, Alejandro Curcio, est de proposer une solution utile à tous contrairement à Elon Musk (Tesla) qui souhaite que ses véhicules puissent émettre des bruits de pet ou de sabot. Même si les scientifiques ne sont pas unanimes sur la question de la perception des sons par la flore, l’idée d’avoir des sonorités favorables à la croissance des plantes, qui rappelons-le absorbent le CO2, est une piste à suivre de très près.

Un son utile. L’enjeu sera aussi de faire cohabiter ces nouveaux sons avec ceux des animaux pour que ces derniers puissent toujours communiquer entre eux sans être « brouillés » par les fréquences des voitures électriques. Pour l’instant, une flotte de véhicules en Uruguay possède déjà ce son (on peut même l’entendre quand on conduit avec la fenêtre baissée) et des tests sont programmés au Brésil et en Argentine avant une présentation du projet au Japon. Entre un chant tibétain qui aide la flore et un bruit de pet inutile, le choix devrait être vite fait.

Bruit Environnement Hybride plante Voiture electrique

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire