Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    Vous ne le saviez pas mais votre frigo est bourré de somnifères naturels

    On sait ce que c’est : pour dormir mieux, vous avez pris l’habitude de faire du footing, du yoga et de regarder deux épisodes de 40 minutes d’une série qui ne vous rappellera pas le bureau. Il y a plus simple. Et surtout plus gourmand.

    Rêver trop fort. Pour vous endormir, votre cerveau produit une hormone nommée mélatonine. C’est un somnifère naturel : dès qu’il est diffusé, vous sentez le coup de barre et commencez à fantasmer un oreiller mou et des draps propres. Quand le cerveau arrête d’en produire, à l’aube, il vous prépare au réveil. C’est la sérotonine qui déclenche sa production, un neurotransmetteur qui joue le chef d’orchestre de votre biorythme. Il est lui-même stimulé par un acide aminé appelé tryptophane. Cela ressemble à un billard à trois bandes pour les biologistes mais c’est plutôt simple à résumer : plus vous avalez d’aliments contenant du tryptophane, mieux vous bordez le lit de votre cerveau.

    Et c’est donc là que vous mettez votre pyjama, parce qu’on va passer à table.

    Graines de sommeil. Les légumineuses comme les pois chiches et les lentilles sont riches en tryptophane donc on ne lésine pas. C’est aussi valable pour le soja et les graines en général, qu’elles viennent de courge, sésame, citrouille ou tout ce que votre boulanger colle sur ses baguettes pour vous enfariner.

    Fruits de la nuit. Ça surprend un peu mais la banane adorée des sportifs et des petits creux est bonne à manger le soir. En effet, elle est chargée en vitamines B6 qui est le carburant de base de la mélatonine. Double bonus, elle contient un max de magnésium et de calcium qui aident le corps à se remettre d’un effor. Autre bonne pioche dans la corbeille de fruits, la mangue et surtout la cerise. Là, c’est bien simple, elles contiennent directement de la mélatonine : du coup, si le repas dure un peu, vous risquez de finir la bouche ouverte et les yeux clos.

    Evitez les épices comme le cumin, le paprika et même le poivre : ce sont les pires excitants du tube digestif

    L’apéro a un avant-goût de dodo. Plutôt que de reprendre ces maudites cacahuètes salées qui font boire, piochez dans les dattes et les noix de cajou. À l’image des céréales complètes, elles sont chargées en ce précieux acide aminé, c’est idéal pour remettre les pendules à l’heure.

    L’Asie, pays du sommeil levant. Deux leçons à tirer des plats asiatiques. D’abord, le riz facilite l’endormissement en activant la production de sérotonine et, croyez-le ou non, le riz thaï est le plus digeste de tous donc vous dormirez serein. Par contre, les épices comme le cumin, le paprika et même le poivre excitent le tube digestif et nécessitent une digestion intense qui produit de la chaleur. Pas de chance, pour dormir vous avez besoin d’abaisser votre température corporelle…

    Notez que c’est aussi vrai pour tous les plats sur-gras. Si les pâtes sont des bonnets de nuit parfaits, la sauce carbonara et sa myriade de lardons vont vous garder éveillé… Car il n’y a pas que les aliments à sélectionner le soir, il y a aussi l’heure. Et là, pour le coup, c’est simple : la digestion est l’opposée du sommeil profond.

    Vous aimerez aussi

    Portraits

    Utilisation des cookies

    Découvrez comment fonctionnent les cookies et comment changer vos paramètres. Si vous continuez à utiliser notre site sans changer vos paramètres, vous consentez à l’utilisation de cookies sur notre site.

    Votre vote a bien été pris en compte. Revenez demain pour voter à nouveau. Pour savoir si votre candidat préféré fait partie des 5 projets sélectionnés pour le Grand Oral, abonnez-vous à la page Facebook de Détours.

    Votre vote a déjà été pris en compte pour ce projet. Revenez demain pour voter à nouveau.