Déconfinement : faudra-il retourner au boulot à pied ?
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
Déconfinement : faudra-il retourner au boulot à pied ?
LA NOUVELLE MOBILITE S'EXPLORE AVEC
Edité par
LA REDACTION |  27/04/2020 10:33
Déconfinement : faudra-il retourner au boulot à pied ?

Alors que l’organisation du « jour d’après » semble encore approximative, l’organisation des transports laisse à penser qu’un nombre croissant de Français sont prêts à changer leurs habitudes et même, à marcher. C’est le résultat d’un sondage mené par Forum Vies Mobiles.

Pas de métro boulot dodo. Les Franciliens ayant tenté l’expérience pendant le confinement en sont vite revenus : rien de plus déprimant que le métro à l’heure du confinement national. D’ailleurs, la régie RATP confirmait que le trafic avait été réduit à 30%. Même en temps de grève, on n’avait jamais vu telle ambiance. Si la présidente de la RATP, Catherine, Guillouard, a récemment déclaré que les lignes repasseraient dès le 11 mai à 70% (et 100% pour les lignes automatisées), personne n’est dupe. Le port du masque « à priori » obligatoire et la crainte d’être contaminé par votre voisin devrait vous décourager de prendre les transports en commun. Voire, vous en dégouter.

Woman Wearing Mask on Train

En marche, pour de vrai ? Les alternatives en terme de mobilité qui s’offrent à vous sont réduites : la voiture (avec un risque fort de bouchons sur les artères principales), le covoiturage (idem), les vélos ou trottinettes en free floating (Uber promet une désinfection quotidienne) et, bien sûr, le premier mode de déplacement que l’homme ait jamais connu : la marche ! Une hérésie ? Pas tant que ça. Le sondage réalisé par Forum Vies Mobiles semble attester d’un changement des mentalités puisque « les Français sont aujourd’hui presque 40% [38, pour être exact, ndlr] à avoir pris conscience que leurs déplacements pourraient être faits à pied ou à vélo pour les trajet courts ».

Des marcheurs plus responsables. Dans cette enquête réalisée début avril auprès de 1500 personnes âgées de 18 à 75 ans, on apprend notamment que les confinés souhaitent désormais se déplacer en « modes actifs ». Entendre par là : ne plus se faire transporter, mais bouger par eux-mêmes. Le déplacement à cheval n’ayant pas encore connu son retour de hype, restent donc les pieds, vos meilleurs amis dans les grandes agglomérations pour éviter la contagion et la dépression de bus ou métros à moitié vides où tout le monde se regarde avec un air suspicieux.

Woman in Face Mask

Dans cette même étude, on apprend que le confinement a eu d’autres impacts sur la mobilité des Français : 53% se disent favorables “à la mise en place de mesures de rationnement visant à limiter les déplacements afin de lutter contre la crise climatique” (mais à condition que cette règle universelle et que les “riches” ne puissent pas tricher) et plus de la moitié des Parisiens apprécient la baisse de la pollution tout en réfléchissant très sérieusement à déménager. À cela, il faut ajouter un dernier chiffre clef qui pourrait peser dans la balance pour le retour de la marche vers le boulot : 62% des Français apprécient de passer moins de temps dans les transports en commun.

Tous ces indicateurs viennent contredire l’idée selon laquelle les populations seraient incapables de repenser leurs mobilités. Le 11 mai, c’est décidé : achetez-vous une nouvelle paire de chaussures.

coronavirus Marche Transports en commun

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire
De quelle solution mobilité avez-vous besoin aujourd'hui?
Retour
De quelle solution mobilite avez vous besoin aujourd'hui?
Faites votre choix !