Déconfinement : 4 Français sur 10 ont peur de ressortir de chez eux
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
Déconfinement : 4 Français sur 10 ont peur de ressortir de chez eux
LA NOUVELLE MOBILITE S'EXPLORE AVEC
Edité par
LA REDACTION |  18/05/2021 16:45
Déconfinement : 4 Français sur 10 ont peur de ressortir de chez eux

C'est l'énième paradoxe à propos de la Covid-19 : malgré l'annonce d'un retour à la "vie normale" dès ce mercredi 19 mai, avec la réouverture des terrasses et des restaurants, une part importante de Français.e.s redoutent ce nouveau déconfinement, jugé trop hâtif.

Jamais deux sans trois. Même si dans les faits, la France était déjà déconfinée depuis plusieurs semaines (notamment avec la suppression des attestations dans un périmètre de 10 km), c’est officiel : la France respire mieux à compter de ce 19 mai, et l’économie avec, grâce à la réouverture sous contrôle des terrasses de café et de restaurant, sans compter les lieux culturels (exception faite des concerts, qui pourraient revenir à la fin juin). Tout cela avec une logique de quotas, mais quand même : après 6 mois rideaux fermés, les établissements qui sont le cœur de la culture française voient peut-être la lumière au bout du tunnel. Mais cela ne contente, paradoxalement, pas tout le monde.

La méfiance, un problème franco-français. C’est l’un des enseignements du sondage OpinionWay-Square pour Les Echos, où l’on apprend qu’une proportion importante de citoyens voient la réouverture d’un très mauvais œil, voire avec inquiétude.  “Quatre Français sur dix estiment que le gouvernement devrait déconfiner moins vite, et autant craignent un rebond de l’épidémie”, précise l’enquête. De quoi relativiser l’euphorie qu’on croyait acquise voilà encore quelques jours.

 “Le déconfinement n’est pas pour les Français une décision sanitaire, mais une décision politique et économique”. (Frédéric Micheau, directeur général adjoint de l’institut de sondages OpinionWay)

Si ce sondage et son résultat négatif s’avèrent surprenants, c’est parce que ces 25% de sceptiques restent convaincus qu’un rebond de l’épidémie est possible et que, les mêmes causes entraînant les mêmes effets, l’approche de l’été et la relâche pourraient engendrer ce qu’on appellera désormais une quatrième vague. Point d’orgue du sondage : la part de jeunes de moins de 25 ans craignant un rebond est massive (44%) ; ce qui s’entend puisque c’est précisément cette génération qui sera vaccinée en dernier. Et Frédéric Micheau, directeur général adjoint de l’institut de sondages, de conclure : “le déconfinement n’est pas pour les Français une décision sanitaire, mais une décision politique et économique”. 

Les signaux sont au vert“. Voici le message officiel envoyé par le gouvernement par l’intermédiaire de son porte-parole Gabriel Attal, preuve de l’optimisme qui semble régner (du moins en façade) à l’Elysée et à Matignon. De son côté, Olivier Véran a quant à lui cherché à rassurer la population en indiquant que les responsables politiques en marche ont la ferme intention de réussir ce déconfinement, tout en reconnaissant que les réfractaires au vaccin (comme au pass sanitaire) seraient désavantagés. Mieux même : le port du masque pourrait à court terme devenir une option, comme il l’indiquait ce mardi 18 mai au micro de BFM : “je ne crois pas qu’on soit amenés à demander aux Français de garder le masque à la plage, sur un transat […] on n’en est pas encore là en France. On y arrivera bientôt“. Reste à savoir si, au regard des résultats du sondage, ce déconfinement ne laissera pas apparaître un nouveau virus invisible : celui de la phobie sociale.

Après un an et demi masqués et à distance, comment réapprendre le vivre ensemble, sans suspicion ? C’est la grande question posée par cette libération.

coronavirus deconfinement

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire
De quelle solution mobilité avez-vous besoin aujourd'hui?
Retour
De quelle solution mobilite avez vous besoin aujourd'hui?
Faites votre choix !