Débat : faut-il désinfecter les rues pour en finir avec le COVID-19 ?
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
Débat : faut-il désinfecter les rues pour en finir avec le COVID-19 ?
Robin Ecoeur |  30/03/2020 17:56
Débat : faut-il désinfecter les rues pour en finir avec le COVID-19 ?

À Marseille, Nice ou encore Reims, les autorités désinfectent les espaces publics et le mobilier urbain avec de l’eau et de la javel. Mais est-ce réellement utile ?

On nettoie tout. Dans certaines villes en France, près des hôpitaux, des Ehpad, des abris bus ou des supermarchés, des agents désinfectent les rues. Une mesure sanitaire employée dans d’autres pays avant, comme en Italie, en Chine ou en Corée du Sud, et qui arrive depuis quelques jours en France. Même si la nécessité de ce protocole de désinfection n’a pas encore été prouvée, à Nice, Cannes, Marseille, Menton ou encore Montauban, la décision a été prise. Le but ? Éviter la propagation du virus en utilisant un mélange d’eau et de javel. La question : est-ce utile pour lutter contre le COVID-19 ?

Rien n’est prouvé. Impossible de donner une réponse claire et précise sur le sujet, du moins pour l’instant. Vendredi 27 mars, le gouvernement a saisi le Haut Conseil de la santé publique (HCSP) pour savoir si une désinfection était jugée utile et nécessaire, comme l’indique Le Monde. À ce jour, le mardi 31 mars, la décision n’a pas encore été rendue publique. Des villes, comme Épernay dans la Marne, attendent les recommandations du conseil avant de mettre en place une procédure éventuelle de désinfection des rues.

Le site Que Choisir a, de son côté, mené une enquête pour trouver une étude scientifique « qui alerterait sur les risques de contamination via les surfaces urbaines, chaussées et trottoirs. En vain… », écrit le site, qui a aussi appelé l’Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses), l’Institut Pasteur et les Agences régionales de santé pour se renseigner. Toutes répondent qu’elles n’ont pas d’éléments sur ce sujet.

#StayHome. Dans l’article du Monde, l’adjoint à la propreté à la mairie de Paris, Paul Simondon, tente d’expliquer pourquoi, à ce stade, la désinfection n’est pas envisagée : « Ce n’est clairement pas une bonne idée de communiquer sur le fait que les bancs publics ou les aires de jeux ont été désinfectés alors que l’on ne demande aux Parisiens qu’une seule chose : rester chez eux. »

Comme le rappelle le site Science Post, le virus COVID-19 peut rester actif sur du plastique ou de l’acier pendant plusieurs heures (sans connaître la durée précise), avec une charge virale visiblement réduite, selon cette étude. Il se propage avec le contact rapproché avec d’autres personnes ainsi qu’à cause d’éternuements ou de postillons. La conclusion est donc d’attendre la réponse du Haut Conseil de la santé publique, qui ne devrait plus tarder. Et de rester le plus possible à la maison.

covid-19 France rues villes

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire
De quelle solution mobilité avez-vous besoin aujourd'hui?
Retour
De quelle solution mobilite avez vous besoin aujourd'hui?
Faites votre choix !