Le mot de passe du futur se cache-t-il sous notre peau ?    
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
Le mot de passe du futur se cache-t-il sous notre peau ?    
Vincent Pons |  10.02.2017
Le mot de passe du futur se cache-t-il sous notre peau ?    

Archaïque, trop facile à casser et compliqué à retenir, le bon vieux mot de passe a du plomb dans l’aile. Mais les technologies de demain devraient rendre la tâche des hackers bien plus difficile. Des chercheurs tentent déjà de transformer votre corps en passe muraille.

Qui n’a jamais utilisé en 2016 des mots de passe aussi simple que « 123456» ou « password » ? Personne. Ces suites de chiffres et lettres sont plus simples et faciles à retenir que, au hasard, « c58d46cz3637dcz6cze ». Pour pallier nos mémoires défaillantes, des chercheurs et techniciens avisés ont d’ores et déjà trouvé les solutions de demain.


Dans le corps.
Grâce au Project Abacus de la firme de Google, c’est grâce à vos habitudes que votre smartphone devrait bientôt parvenir à vous identifier. La reconnaissance de l’utilisateur serait continue et contrôlée à chaque fois que vous prenez en main votre smartphone. Et un score de confiance s’établirait en fonction de vos habitudes d’utilisation (façon et rapidité d’écrire, timbre de votre voix, analyse de vos déplacements, etc). Et si malgré tout ça votre téléphone ne vous reconnaît pas, alors il vous demandera de façon immédiate, je vous le donne en mille, votre mot de passe…

Dans le cortex. Des chercheurs de l’université de Birmingham eux quant à eux trouvé une alternative basée sur la biométrie cérébrale. Puisque chaque cerveau présente une fréquence électrique propre à chaque individu, c’est donc votre cortex qui pourrait permettre l’identification. À partir de là, quoi de plus normal que de la coupler avec son smartphone ou son ordinateur portable ? Pour le moment, cette technologie de grande sécurité est cantonnée aux hautes sphères. Attendons demain pour l’utiliser sur tablette.

Dans le cœur. Enfin, la clef de votre téléphone pourra se rapprocher directement de votre cœur et suivre votre rythme cardiaque. La société Atos va utiliser un bracelet chiffrant les informations grâce à sa fréquence cardiaque. Les employés n’auront plus qu’à se placer devant leur station de travail pour travailler sans se soucier de cette fichue identification…

Biotechnologie Cryptage Mot de passe

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire