Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    L'INNOVATION S'EXPLORE AVEC

    Edité par

    L'INNOVATION S'EXPLORE AVEC

    Edité par

    Moins de bouchons et plus d’espaces verts, voilà ce que va changer la voiture autonome

    De Tokyo à Singapour en passant par la Californie, les véhicules autonomes arpentent déjà le bitume de la Terre. Partant de l’idée que d’ici 20 ans ils seront partout, deux chercheurs du MIT se sont demandés quel impact ils auront sur nos villes et sur l’urbanisation.

    Démarrage en trombe. En septembre, le secrétariat aux Transports américain présentait l’ Automated Driving System 2.0, un texte redéfinissant les usages de la route où les conducteurs n’ont plus à être « responsables de leur voiture ». C’est dire combien les États-Unis sont prêts à accueillir les véhicules autonomes. Pour le moment, seuls quelques transporteurs (camion, bus) et voitures haut de gamme sont prêts mais tous les constructeurs ont le pied sur la pédale. Car le premier gain attendu de cette révolution technique est côté sécurité.

    Si l’on en croit une étude menée par l’université du Texas, un seul véhicule autonome suffirait à remplacer neuf véhicules individuels.

    Au CNRS, Jean-François Bonnefon estime qu’« il y aura [encore] des accidents, mais moins qu’actuellement ». La raison invoquée : une réduction drastique du trafic automobile. Les transports auto-régulés vont en effet supprimer les bouchons ainsi que le besoin se garer. À quoi bon immobiliser une voiture dans la rue si vous pouvez la faire venir à l’heure où vous en aurez besoin ? Elle pourrait même servir à d’autres personnes pendant que vous la délaissez.

    La fin des bouchons. Moins de trafic, moins besoin de garage… Il n’y a donc pas que la sécurité ou la mobilité qui vont changer mais tout le visage de nos villes. C’est pourquoi Albert Saiz et Arianna Salazar, chercheurs au Massachusetts Institute of Technology ont mené leur étude Le futur de l’immobilier aux États-Unis. Bonne nouvelle : prenant comme point de départ que la voiture autonome serait « la norme sur les routes à l’horizon 2037 », l’étude démontre principalement un gain de place à réattribuer en espaces de vie.

    Des villes à vivre et non à traverser. En prenant exemple sur Washington où les parkings occupent près de 45% du centre-ville, ceux-ci pourront devenir de nouvelles places piétonnes ou des espaces boisés. Les doubles routes n’auront plus d’utilité et devraient être envisagées comme de possibles axes de mobilité douce tels des pistes cyclables bordées de verdure ou des parcours sportifs (comme le développe Miami). En supprimant les garages, relocalisés en périphérie des villes, on récupère du bâti pour accueillir de nouveaux logements sociaux sans grands chantiers de construction impactant. Sans attendre, les architectes planchent déjà sur de nouvelles avenues vertes et prévoient la conversion rapide de leurs chantiers actuels.

    De l’air. Conséquence immédiate, les villes redeviennent des lieux de vie et de rencontre comme les villages d’antan. Mais à moyen terme, c’est également l’environnement qui profite de cette nouvelle végétation qui fait chuter les températures élevées du trafic.

    La preuve à Séoul où une grande artère urbaine a été transformée en promenade de 6 kilomètres de long créant un « îlot de fraîcheur » en centre-ville.

    Idyllique futur à regarder défiler derrière votre pare-brise sans toucher le volant ? Un seul avertissement émerge toutefois dans ce rapport, le risque d’une fuite des citadins. Les trajets facilités et rendus agréables vont inciter à vivre loin du bruit (et des tarifs fonciers) des grandes villes. « L’accélération de l’étalement urbain est une étape naturelle pour les territoires mal desservis », expliquent les auteurs.

    Leur recommandation : développer des transports publics parallèlement et engager dès maintenant une nouvelle urbanisation qui tient compte des nouvelles mobilités, douces et autonomes. Vous allez voir que ce sont bientôt les piétons qui vont réclamer les voitures autonomes

    Vous aimerez aussi

    Portraits

    Votre vote a bien été pris en compte. Revenez demain pour voter à nouveau. Pour savoir si votre candidat préféré fait partie des 5 projets sélectionnés pour le Grand Oral, abonnez-vous à la page Facebook de Détours.

    Votre vote a déjà été pris en compte pour ce projet. Revenez demain pour voter à nouveau.