" layout="nodisplay"> Dans ces villages français, on peut faire bénir sa voiture comme un nouveau-né
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
Accueil / Insolite / Dans ces villages français, on peut faire bénir sa voiture comme un nouveau-né
Dans ces villages français, on peut faire bénir sa voiture comme un nouveau-né
LA NOUVELLE MOBILITE S'EXPLORE AVEC
Edité par
LA REDACTION |  21/09/2022 15:50
Dans ces villages français, on peut faire bénir sa voiture comme un nouveau-né

Dans plusieurs villes et villages en France, des conducteurs font la queue pour passer devant un curé, et ainsi faire bénir leur voiture pour obtenir la protection de Saint-Christophe, le patron des voyageurs.

Amen ta voiture. Depuis 250 ans après Jésus Christ, Saint-Christophe est le patron des pèlerins et des voyageurs. Avec le temps, et l’avènement des voitures, il est aussi devenu le patron des automobilistes. C’est pourquoi une drôle tradition est apparue au moment où les quatre-roues ont commencé à être indispensables dans notre quotidien : la bénédiction des voitures. À Saint-Christophe-sur-Guiers, elle existe depuis 1945. Ou depuis 1950. L’association Christophoros n’est pas sûre à 100% sur la date. Mais cette tradition, qui a lieu le dernier dimanche de juillet, fait partie des événements de ce petit village d’Isère.

C’est « une façon de remercier le Seigneur d’avoir une voiture pour aller rencontrer les autres », expliquait le père Gérard Daguzan lors d’un reportage de France 3 réalisé en 2012. La bénédiction sert également à protéger des accidents, à éviter les soucis mécaniques ou encore à protéger le conducteur et les passagers.

Tous les véhicules sont les bienvenus. Saint-Christophe-sur-Guiers n’est pas le seul village à effectuer des bénédictions. À Saint-Joseph en Martinique, à Izy dans le Loiret, au Haut-du-Tôt dans le massif des Vosges, à Plainval dans l’Oise ou encore à Tourcoing — ici la tradition remonte à 1938, des centaines de voitures passent devant un curé pour recevoir quelques goûtes d’eau bénite. Avec le temps, et comme Saint-Christophe est patron des pèlerins et des voyageurs, tous les véhicules qui permettent de se déplacer peuvent être bénis, comme les motos, les trottinettes, les vélos ou encore les triporteurs. À Tourcoing par exemple, comme l’écrit Le Parisien, « les marcheurs, les skates et les poussettes sont aussi les bienvenus ». Les bénédictions s’adaptent donc aux nouveaux usages.

Pas de pouvoir magique. Cette année, lors de la bénédiction à Plainval dans l’Oise, qui a eu lieu le 15 août, le père Jean-Frédéric Plateaux a déclaré après les prières : « je ne vous garantis pas que ce sera comme un contrôle technique. Ça ne vous dispensera pas de vidange non plus. Et ça ne fera pas reculer de 100 000 kilomètres votre compteur », comme le raconte le Courrier Picard. Dans cette commune, la tradition remonte à 1956. Mais à Plainval comme dans les autres villes de France et d’Outre-mer où ces bénédictions ont lieu, il faudra désormais électrifier les prières avec l’évolution des moteurs. Souhaitons que ce curé flashé à 200 km/h sur l’autoroute entende l’appel du Saint-Esprit

insolite

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire
De quelle solution mobilité avez-vous besoin aujourd'hui?
Retour
De quelle solution mobilite avez vous besoin aujourd'hui?
Faites votre choix !