Covid-19 : l'Europe prépare un "passeport vaccinal" pour voyager dans l'Union
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
Covid-19 : l’Europe prépare un “passeport vaccinal” pour voyager dans l’Union
LA NOUVELLE MOBILITE S'EXPLORE AVEC
Edité par
LA REDACTION |  16/03/2021 09:25
Covid-19 : l'Europe prépare un "passeport vaccinal" pour voyager dans l'Union

Longtemps controversé, ce certificat autorisant les personnes vaccinées à circuler librement dans les 27 pays est en passe de voir le jour. Aperçu des conditions et des limites de ce projet.

Certifié sain. Mercredi 17 mars, le Parlement européen discutera du projet de passeport vaccinal qui agite les états membres depuis trois mois. L’objectif : pouvoir débloquer les voyages d’affaire autant que le tourisme avant l’été tout en laissant les voyageurs « sains » traverser librement les frontières sans quarantaine. Le Commissaire européen Thierry Breton, a décrit ce certificat comme un QR code à faire flasher par les autorités qui confirmerait qu’un passager dispose d’assez d’anti-corps pour limiter les risques de contagion.

Le passeport vaccinal répondra à deux questions : 1) Avez-vous été vacciné ? 2) Dans le cas contraire, avez-vous déjà contracté la Covid-19 ?

Dans le premier cas, une preuve sera demandée précisant quel vaccin et combien de doses vous avez reçues. Pour le second, il faudra présenter des signes de rétablissement (autorisation à reprendre le travail par exemple, ou dates de début et de fin de confinement médical). Enfin, si vos réponses à ces deux questions sont négatives, vous pourrez présenter le résultat négatif d’un test récent (PCR ou anti-génique).

Pour aller où ? Si le projet discuté demain est validé en sommet le 24 mars, les voyageurs pourront en profiter dès le mois de juin pour circuler plus simplement dans l’Union européenne. Mais… les 27 États membres sont divisés sur la question. L’Allemagne, les Pays-Bas et la France soulignent les risques de ce type de projet, tandis que la Belgique a déjà formellement refusé d’accueillir des voyageurs par crainte de contaminations, comme de laisser voler ses ressortissants pour tout déplacement qu’elle juge « non-essentiel ».

https://twitter.com/Sophie_Wilmes/status/1366380974230102017?s=20

Pourquoi ça grince ? Au-delà des risques de transmission médicaux, ce sont surtout des craintes de discriminations qui créent un fossé : les “pros” se concentrant sur la relance de l’activité économique et touristique tandis que les “antis” y voient une interdiction de facto de voyager pour ceux qui refusent le vaccin ou ne peuvent y avoir accès. Cela arriverait au même résultat que de rendre la vaccination obligatoire. Notons toutefois que les compagnies d’aviation (dont Air France) ne se privent pas de préparer leurs propres pass sanitaires ; une manière de faire savoir que ce que les États ne font pas, le privé s’en emparera…

https://twitter.com/Europe1/status/1369909202647273473?s=20

Aviation covid-19 Europe

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire
De quelle solution mobilité avez-vous besoin aujourd'hui?
Retour
De quelle solution mobilite avez vous besoin aujourd'hui?
Faites votre choix !