Coronavirus : métros, trains, avions… tout ce qui change à partir de ce lundi
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
Coronavirus : métros, trains, avions… tout ce qui change à partir de ce lundi
LA NOUVELLE MOBILITE S'EXPLORE AVEC
Edité par
LA REDACTION |  16/03/2020 12:27
Coronavirus : métros, trains, avions… tout ce qui change à partir de ce lundi

Après la fermeture des écoles, des commerces et des restaurants, c’est désormais au secteur des transports de souffrir de modifications importantes pour les prochains jours. On fait le point sur les choses à savoir à l’heure du grand confinement.

Le message officiel à lire sur le site du gouvernement est très clair : « Compte tenu de l’évolution de l’épidémie de coronavirus Covid-19, il est préférable de différer les déplacements à l’étranger, dans toute la mesure du possible. » Si le message est adressé aux touristes français, il aura également des répercussions sur le territoire, et ce dès ce lundi 16 mars.

Les trains. Comme vous, les cheminots ont des familles et donc, à l’heure de la grande immobilisation sanitaire en cours, des problèmes de gardes pour leurs enfants. La SNCF estime que 20% de ses salariés rencontreront dès le lundi 16 mars des problèmes pour se rendre au travail du fait de la fermeture des écoles. Conclusion : ce sont 80% du trafic qui ont été assurés sur le territoire. Mais progressivement, les lignes nationales dites « longue distance » vont être largement diminuées (et c’est un doux euphémisme) : tablez sur 50% des trains nationaux opérationnels cette semaine, puis 40% la semaine prochaine (et certainement encore moins la semaine d’après).

 

Les métros. Bien qu’il soit difficile d’établir une règle valable pour tout le pays – en raison des différences entre opérateurs locaux – la RATP table sur 80% des métros opérationnels ce lundi 16 mars, avec un trafic normal pour les RER A et B. A compter du mardi 17 mars, comptez 1 métro sur 2, 70% des bus et tramways, 50% des RER B et la moitié des RER A.

Les avions. Dès le 15 mars, la ministre de la Transition écologique Élisabeth Borne a prévenu que les trajets longue distance seraient progressivement réduits (pour ne pas dire plus), et cela concerne principalement le transport aérien qui devrait être de loin celui le plus touché par ces perturbations. Si tous les aéroports resteront ouverts, des fermetures sont à prévoir à Orly 2 à compter du mercredi 18 mars et Roissy d’ici la fin de la semaine. La fermeture des frontières américaines et désormais allemandes ne devraient pas aider au rétablissement rapide du trafic aérien.

Et les taxis ? C’est peut-être la seule bonne nouvelle de cet article : taxis et VTC ne sont pour l’heure concernés par aucune restriction – sans doute par ce qu’on y monte rarement à dix simultanément. En revanche, ne comptez pas sur les trotinettes Lime et vélos électriques Jump, ils viennent d’être désactivés dans plusieurs villes françaises.

En résumé, et qu’on ne se trompe pas : la meilleure solution possible, en ces temps compliqués, restera de ne pas bouger en optant pour le télétravail.

 

 

 

coronavirus RATP SNCF

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire
De quelle solution mobilité avez-vous besoin aujourd'hui?
Retour
De quelle solution mobilite avez vous besoin aujourd'hui?
Faites votre choix !