Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    Contre le train-train quotidien : une maison mobile et montée sur rails !

    Tout quitter ou presque pour vivre dans un train : c’est la promesse du Romanichel, un concept de maison mobile sur rails. À vous la vie de grand voyageur, au sein d’un espace nomade et cossu désigné à votre image.

    Charles Bombardier est un nom qui vous dit peut-être quelque chose. Serial inventeur, jamais à court d’une nouvelle idée dingue, nous vous avons déjà parlé de ce Québécois qui a imaginé l’ascenseur du futur ou le projet d’avion ultrarapide pour relier New York et Londres en vingt minutes. Cette fois, notre ami Bombardier est de retour avec Romanichel, un concept de maison-train, fruit d’une collaboration avec Clark McCune, un ingénieur américain.

    Maison première classe. Derrière ce nom qui rend hommage aux gens du voyage, il est question d’une maison tout confort au sein de laquelle on vit et on se déplace. Monté sur un réseau de rails connectés à des villages prévus pour accueillir ces wagons-nomades, Romanichel entend réinventer le voyage et l’imaginaire qui l’accompagne. Chaque propriétaire pourrait ainsi bouger tout en étant à la maison, que ce soit de manière occasionnelle ou pour simplement changer de vie, durablement.

    Viens chez moi j’habite dans un train. En matière de composition et finitions, le duo envisage un ensemble de possibilités pour répondre aux moyens et aux envies des propriétaire. Chacun pourrait choisir les revêtements des sols et les matières murales. À l’instar des grands lofts industriel en vogue, l’épure sera de mise, avec des châssis en métal apparent et d’immenses baies vitrés en plexiglas. Côté machinerie, le Canadien et l’Américain pensent équiper le Romanichel d’un système d’autopropulsion (Light Rail Transit Systems) qu’on retrouve sur certains tramways. Quant à son apport en énergie pour les commodités de la maison, il serait assuré par des panneaux solaires.

    Enfin, c’est aussi en cela que le projet fait rêver et rend parfaitement hommage aux gens du voyage : il sera question de commun. Chaque wagon pourra être relié à d’autres, de manière à voyager en groupe, bénéficier d’espaces partagés (salle de jeu, solarium…) et, pourquoi pas, soyons fous, créer de nouvelles communautés. C’est où qu’on embarque ?

    Plus d’infos sur le projet ici

    Vous aimerez aussi

    Portraits

    Votre vote a bien été pris en compte. Revenez demain pour voter à nouveau. Pour savoir si votre candidat préféré fait partie des 5 projets sélectionnés pour le Grand Oral, abonnez-vous à la page Facebook de Détours.

    Votre vote a déjà été pris en compte pour ce projet. Revenez demain pour voter à nouveau.