Contre l'obsolescence programmée, Paul a inventé l'imprimante increvable
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
Contre l’obsolescence programmée, Paul a inventé l’imprimante increvable
Arnaud Pagès |  05.02.2018
Contre l'obsolescence programmée, Paul a inventé l'imprimante increvable

Conçue par un jeune Français de 27 ans, cette imprimante a tout ce qu'il faut pour pour ne jamais tomber en panne. Finies les cartouches jetables et les pièces détachées introuvables qui polluent la planète.

Déprogrammer l’obsolescence. Agacé par les pannes à répétition de son imprimante, le designer Paul Morin s’est pris en main et a imaginé comment un appareil resterait, en toutes circonstances, réparable par son propriétaire. Pour y arriver, il a inventé une imprimante verticale où chaque pièce est visible, facilement identifiable et accessible. « La mécanique interne de la machine est dessinée pour être facile à comprendre, à entretenir et à réparer. Les éléments sont distingués par leur agencement et le rôle signalétique des couleurs », nous dit l’inventeur. Pas besoin d’être Bob le bricoleur, tout le monde peut l’entretenir et la dépanner.

Le plein, s’il vous plaît. Pour aller plus loin sur le versant zéro déchet, l’imprimante se recharge tout aussi facilement qu’elle se répare. Plus besoin de jeter toutes ces cartouches en plastique qui s’empilent dans nos décharges. En effet, celles-ci sont remplacées par des réservoirs transparents non jetables mais rechargeable sans avoir à consulter les témoins lumineux placés sur le capot. Un simple coup d’œil permet de savoir s’il faut mettre de l’encre. « Au lieu d’être dissimulés, papier et encres sont en dehors de la machine, ce qui permet de visualiser immédiatement leur consommation. » Et ainsi se prendre en charge pour mieux se limiter ? Pourquoi pas.

Révolution à imprimer chez soi. Cerise verte sur le gâteau éco-responsable, cette invention est disponible gratuitement en open source, avec des tutoriels qui détaillent toutes les opérations de maintenance. Un joli pied de nez aux constructeurs. D’autant que l’inventeur de cette imprimante durable a mis un point d’honneur à ne pas vendre son brevet à des industriels. C’est un peu la dernière cartouche qu’ils auront tiré.

Crédit photo ouverture : Le Parisien

France Imprimante Makers

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire