Contre le harcèlement de rue, des étudiantes lancent une appli de co-piétonnage
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
Contre le harcèlement de rue, des étudiantes lancent une appli de co-piétonnage
Robin Ecoeur |  27/04/2021 10:35
Contre le harcèlement de rue, des étudiantes lancent une appli de co-piétonnage

L’application, imaginée par quatre étudiantes de Tours, et baptisée « NotAlone », est en cours de création. Elle vise à lutter contre le harcèlement de rue en proposant aux femmes de partager des trajets ensemble, à pied ou en transport en commun.

Pour l’instant, tout se passe sur Facebook. Dans trois villes, Orléans, Tours et Aix-en-Provence, des groupes privés permettent aux femmes de s’organiser pour faire du co-piétonnage, c’est-à-dire réaliser des trajets à pied à plusieurs, entre femmes. L’objectif est de se sentir plus en sécurité dans l’espace public afin de lutter contre le harcèlement de rue (verbal et physique) et les violences faites aux femmes. Mais à Tours, quatre étudiantes, Maureen Poullié, Manuela Boré, Assetou Coulibaly et Inès Pilot, planchent sur le développement d’une véritable application mobile pour organiser leurs déplacements collectifs. À l’image de l’app The Sorority, dont nous parlions voilà quelques mois.

Baptisée « NotAlone », celle-ci permettra, comme sur une application de co-voiturage par exemple, d’informer d’un trajet que l’on va faire, et de trouver d’autres femmes pour le réaliser. « Le sentiment d’insécurité disparaît lorsqu’on n’est pas seule », écrivent les étudiantes dans un post sur Instagram. Il ne s’agit pas de la première application de co-piétonnage. En 2016, MonChaperon a vu le jour. Mais contrairement à cette dernière, celle des étudiantes sera 100% féminine.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par NotAlone (@cnotalone)

Comme sur Blablacar par exemple, l’application devrait permettre de voir les profils des autres « co-piétonnes », et d’avoir accès à certaines informations comme le nombre de trajets réalisés ou les avis laissés par les autres. Les profils seront aussi validés par les co-fondatrices grâce à la vérification d’une pièce d’identité et d’une adresse mail. Le projet est soutenu par le Pôle pour l’innovation, le transfert et l’entreprenariat (Pépite) dans le cadre d’un concours « pédagogique de création d’entreprise » (Créa-Campus). Si elles remportent ce concours, les quatre étudiantes pourront alors être suivies par des professionnels durant 5 mois afin de poursuivre le développement de l’application, prévue courant 2022. Selon La Nouvelle République, les étudiantes vont d’abord se focaliser sur la ville de Tours avant de « développer le dispositif au niveau national ».

Application Copiétonnage harcèlement Mobilité urbaine

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire
De quelle solution mobilité avez-vous besoin aujourd'hui?
Retour
De quelle solution mobilite avez vous besoin aujourd'hui?
Faites votre choix !