Contre le handicap, deux sœurs font 320 km à vélo pour atteindre le Mont Saint-Michel
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
Contre le handicap, deux sœurs font 320 km à vélo pour atteindre le Mont Saint-Michel
Hilaire Picault |  10/08/2021 17:04
Contre le handicap, deux sœurs font 320 km à vélo pour atteindre le Mont Saint-Michel

Elles auront mis 12 jours à relier Versailles à la Manche, alors que l’une de ces championnes vit en fauteuil roulant. Alors, qui a une mobilité réduite, déjà ?

Toutes les championnes n’étaient pas à Tokyo. En 2018, Caroline Fruchaud subit un terrible accident de ski qui lui ôte l’usage de ses jambes. Une lésion totale de la moelle épinière qui la cloue dans un fauteuil roulant. Le choc dépassé, elle se remet à faire du sport ; beaucoup de sports : ping-pong, tir à l’arc, basketball, parachute et même aviron, Caroline teste toutes les activités qu’elle peut. Puisque rien ne semble l’arrêter, sa sœur Guillemette lui propose de relever un défi : remonter la voie cyclable “Véloscénie”, de Versailles jusqu’au Mont Saint-Michel, dans la Manche.

Mais comment pédaler quand on ne contrôle plus ses jambes ? Avec un “handbike” bien sûr. Aussi appelé vélocimane, ce vélo couché s’actionne à la force des bras. Caroline fait l’acquisition de l’un d’eux pour 2500€ sur Le Bon Coin grâce aux soutiens de partenaires financiers et d‘associations d’aide aux personnes porteuses de handicap, Nouvelle du vivre ensemble et les Bouchons de l’espoir. Elles espéraient une motorisation mais « il faut au moins ajouter 1 500 €, se dépite Caroline au Parisien, c’est hors de prix ». Pas de quoi briser le mental des trentenaires pour autant.

Parties de la mythique église Sainte-Elisabeth-de-Hongrie dimanche 18 juillet, elles traversent Rambouillet, Chartres, la Beauce, le parc du Perche, Alençon, l’Orne… Guillemette tractant derrière son vélo une remorque avec leurs affaires. Le soir, elles campent ou vont à la rencontre des habitants voulant écouter leur aventure et partager un repas. Car Caroline a le sens de la convivialité ; elle supervisait les pâtisseries de grands restaurants parisien et lance ces jours-ci sa marque Hostobox : des boîtes-cadeaux contenant des douceurs pour égayer les personnes hospitalisées. Faire le tour des hôpitaux était d’ailleurs à l’ordre du jour, mais les récentes restrictions sanitaires ne l’ont pas permis. Peu importe, les deux sœurs sont arrivées au pied de la célèbre abbaye le 30 juillet, sous les vivas des fans et amis.

« L’idée de ce défi, résumait Caroline à Actu78, est de montrer que ce n’est pas parce que l’on se retrouve en situation de handicap que la vie est finie ». Loin de là. C’est pourquoi, elles vont désormais mettre leur handbike à disposition de nouvelles aventurières : « Nous souhaitons permettre à des personnes en situation de handicap, adhérents à l’association Nouvelle du vivre ensemble, de louer le handbike à moindre coût pour un ou plusieurs jours et de profiter de cette activité en famille ou entre amis. » Le défi est lancé ; allez-vous le relever ?

Crédit photos : Hostobox

Hostobox (c)

Mobilité douce

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire
De quelle solution mobilité avez-vous besoin aujourd'hui?
Retour
De quelle solution mobilite avez vous besoin aujourd'hui?
Faites votre choix !