Ce constructeur bulgare prépare une voiture électrique à moins de 10 000 €
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
Ce constructeur bulgare prépare une voiture électrique à moins de 10 000 €
Hilaire Picault |  14.11.2018
Ce constructeur bulgare prépare une voiture électrique à moins de 10 000 €

D’habitude, ce constructeur bulgare fait des sportives bien nerveuses. En 2020, il sortira une citadine 100% "made in Europe" et accessible à tous.

La Ferrari du peuple ? Une marque qui sort une voiture de prestige en édition limitée, on connaissait. Mais une marque de voitures de sport qui descend en gamme, c’est nouveau. C’est pourtant pile ce qu’a prévu Sin Cars avec la L-City, dont la production sera lancée en 2020 en Bulgarie.

Côté design, c’est la grande inconnue, mais on salive d’avance en feuilletant le catalogue de Sin Cars dont les formes habituelles lorgnent sur des Ferrari ou des Lamborghini. Rien n’a été présenté pour le moment, il faudra attendre le prochain Salon de Genève pour la découvrir.

L’Europe (de l’est) a un incroyable talent. Le prix annoncé est de 10 000 euros, soit la moitié du coût des électriques actuelles. Comment comptent faire nos amis de Bulgarie ? Selon Bloomberg, le fondateur, Rosen Daskalov, veut profiter des coûts faibles de l’Europe de l’est et doubler la (lointaine) Chine sur le marché des entrées de gamme dont l’Europe a besoin pour passer le cap de la transition énergétique.

Une ambition toute relative, puisque l’ex-pilote de course envisage de sortir 30 à 40 voitures par jour, car le marché européen ne lui semble pas prêt à en absorber plus. Pour lancer l’usine et maximiser les chances d’avoir son homologation, la L-City commencera par être vendue auprès des taxis qui cherchent à passer à l’électrique ou aux entreprises de livraison à domicile.

On ne peut pas gagner toutes les courses. Aucun prototype n’existe encore mais sur le papier, cette deux-places sera bridée à 70 km/h et pourra rouler 150 km de base. Le constructeur précise que cette voiture sera une plateforme modulaire, une base à adapter au besoin. Ainsi, on pourra rajouter des blocs de batteries et gonfler l’autonomie à 600 km si besoin, ou l’allonger pour en faire… un utilitaire. D’un coup, on s’écarterait pas mal de la Ferrari… Croisons les doigts.

 

 

 

Bulgarie Voiture electrique

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire