Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    Au Japon, le « Ma » réduit la déco pour alléger les tensions

    Dans le quotidien des Japonais et dans leur architecture d’intérieur, la gestion du vide est élevée au rang d’art. Son nom : le Ma.

    « La peur du vide » ne fait pas que référence au vertige. En matière d’architecture d’intérieur, c’est aussi un concept récurrent, que certains brandissent pour critiquer la profusion d’objets et de meubles qui garnissent nos intérieurs. Et puis, à l’autre bout du spectre, il y a le minimalisme japonais : un art de célébrer les « non-choses », l’espace entre les objets… Le vide quoi ! Et cet espace « négatif » est au cœur de toute une culture : le Ma.

    Less is more. L’idée est simple : lorsqu’un intérieur est trop encombré, plus rien n’est mis en valeur. À l’inverse, avec le Ma (que l’on prononce « maha »), le vide devient un révélateur de la beauté et du goût de ce qui est là. Le tout, en contribuant à élargir l’espace. Une notion particulièrement importante dans un pays où les prix de l’immobilier et le célibat obligent de nombreux Japonais à apprendre à vivre dans de petits espaces.

    D’une certaine façon, c’est la version orientale du « Less is More ». Le Ma est même un concept qui dépasse l’unique notion de décoration intérieure. Il s’applique aussi à l’architecture, le paysagisme et d’autres arts comme la musique, la littérature, la poésie…

    Repousser les murs. Pour en revenir à nos intérieurs, tirer le maximum du Ma revient à réfléchir à chacun des aspects de nos petits chez nous pour aller chercher plus de vide. De la teinte des murs aux choix et couleurs des meubles et des matériaux, le principe est d’aller toujours plus loin vers une forme d’épure, de manière à étendre son espace intérieur.

    Oui, on peut avoir une chambre sans lit et moins de vêtements pour ne pas avoir de penderie. Par voie de conséquence, c’est aussi dans votre tête que se fait le vide salvateur. On respire.

    Envie de sauter dans le vide ? Si vous êtes sensible à ce concept, commencez par vous demander quelle est vraiment l’importance des objets et des meubles que vous avez chez vous, et si vous voulez vraiment les garder ou non. Virer des choses, c’est aussi donner plus de valeur à celles que l’on va conserver.

    Et puis, rien ne vous empêche d’encore pousser cette philosophie. Le Ma, c’est prendre des pauses dans la journée pour simplement réfléchir, ou même arrêter de réfléchir justement. Faire de la place mentalement, se concentrer sur son environnement, sa respiration… Ça y est, vous vous sentez déjà mieux.

    Vous aimerez aussi

    Utilisation des cookies

    Découvrez comment fonctionnent les cookies et comment changer vos paramètres. Si vous continuez à utiliser notre site sans changer vos paramètres, vous consentez à l’utilisation de cookies sur notre site.

    Votre vote a bien été pris en compte. Revenez demain pour voter à nouveau. Pour savoir si votre candidat préféré fait partie des 5 projets sélectionnés pour le Grand Oral, abonnez-vous à la page Facebook de Détours.

    Votre vote a déjà été pris en compte pour ce projet. Revenez demain pour voter à nouveau.