" layout="nodisplay">
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Accueil / Déjà demain / Concessionnaire automobile : un métier menacé par la Covid-19 ?
Robin Ecoeur |  28/12/2021 09:50
Concessionnaire automobile : un métier menacé par la Covid-19 ?

Francis Bartholomé, le président du Conseil national des professionnels de l’automobile (CNPA), a annoncé que 60% des concessionnaires automobiles envisageaient de réduire leurs effectifs à partir de l’année prochaine.

Un métier en voie d’extinction ? En 2020, l’annonce était alors historique. Emmanuel Macron dévoilait un plan de relance du secteur de l’automobile à hauteur de huit milliards d’euros. Du jamais vu. Mais un an plus tard, certains acteurs de cette filière font grise mine. Notamment les derniers maillons de la chaîne : les concessionnaires automobiles. Car d’après le Conseil national des professionnels de l’automobile (CNPA), qui a sondé les principaux intéressés, 60% d’entre eux envisageraient de supprimer des postes dès le premier trimestre de 2022. Parmi les métiers concernés, les vendeurs, les secrétaires commerciales et les techniciens sont dans la ligne de mire.

C’est le président du CNPA, Francis Bartholomé, qui a fait cette annonce sur BFMTV. Pour tenter d’endiguer le problème, le président a alerté le gouvernement concernant une meilleure prise en charge du chômage partiel afin de limiter au maximum les dégâts causés par la crise sanitaire.

Un problème global. Car la source du problème, en amont, se trouve au niveau des délais de livraison des véhicules neufs, retardés par la pénurie de certains matériaux. Moins de voitures neuves chez les concessionnaires signifie que les ventes sont en baisse. Les commerciaux étant rémunérés en fonction des commissions à la vente, avec une base de salaire souvent inférieure au smic (1000 €), certains ont du mal à boucler les fins de mois depuis la crise. Les concessionnaires, à l’approche des fêtes, ont essayé de compenser financièrement. Mais ils ne pourront pas le faire ad vitam aeternam. D’où le chiffre de 60% mentionné plus haut.

Alors certes, ni les concessionnaires ni les commerciaux n’ont vocation à disparaître. Mais dans un secteur très fragilisé par la crise (en septembre 2021, le pourcentage de voitures neuves vendues a baissé de 20,5 % par rapport à 2020), une aide financière durable sera primordiale pour soutenir la filière automobile dans son ensemble.

Deja demain

VOUS AIMEREZ AUSSI

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire
De quelle solution mobilité avez-vous besoin aujourd'hui?
Retour
De quelle solution mobilite avez vous besoin aujourd'hui?
Faites votre choix !
Exit mobile version