" layout="nodisplay"> Comment Serge le lapin est devenu l'icône pop de la RATP
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
Accueil / Insolite / Comment Serge le lapin est devenu l’icône pop de la RATP
Comment Serge le lapin est devenu l’icône pop de la RATP
Robin Ecoeur |  17/10/2022 00:08
Comment Serge le lapin est devenu l'icône pop de la RATP

La mascotte Serge le lapin, qui fête ses 45 ans en 2022, a été dessinée par Anne Le Lagadec pour illustrer les messages de prévention dans le métro parisien, destinés en grande partie aux enfants des années 70 ; les mêmes qui naviguent aujourd'hui avec des pass Navigo.

“Ne mets pas tes mains sur les portes, tu risques de te faire pincer très fort”. Avant tout, et même s’il faut des messages de prévention pour tous les usagers du métro, Serge le Lapin a été dessiné pour le jeune public. Ceux qui, en jouant ou par faute d’inadvertance, pourraient se blesser en prenant les transports en commun. Mais pourquoi le choix de cet animal ? Il « dégage à la fois de la fragilité et de la douceur… et court partout sans faire attention », avait alors déclaré la dessinatrice Anne Le Lagadec, la « maman » de Serge le Lapin et qui, c’est aussi le signe d’une autre époque, ne donnera pas son nom au célèbre animal – on y revient plus bas.

Un lapin de 45 ans. En 1977, date de sa création, l’animal porte une salopette rouge. Le message : « Attention ! Ne mets pas tes mains sur la porte : tu risques de te faire pincer très fort ». Et donc d’avoir très mal. Dans un premier temps, la mascotte est déployée sur les affiches dans la ligne 1. Mais rapidement, comme l’explique la RATP, il rejoint les autres lignes du métro et du RER, dès 1982.

Relooking. Au bout de presque dix années de bons et loyaux services, en 1986, Serge se refait une beauté sous l’impulsion de Serge Maury, dessinateur — d’où le nom Serge le Lapin qui s’est installé progressivement dans l’inconscient collectif, même si le premier dessin est à l’origine de la dessinatrice Anne Le Lagadec. L’artiste veut garder l’esprit doudou du lapin « afin que les petits se l’approprient et comprennent le message ». L’animal devient rose, il enfile une tenue jaune et le nouveau dessin insiste plus frontalement sur les risques. Le message, qui reste inchangé, est écrit sur un fond rouge. Des déclinaisons en anglais, en italien, en espagnol et en allemand sont également affichées pour les touristes.

En 2014, la RATP demande à l’agence 4uatre de relooker Serge, 37 ans. Il est vrai qu’entre 1986 et 2014, le métro s’est modernisé. Il y a des lignes automatisées qui créent de nouveaux risques (la ligne 14) et l’environnement n’est plus tout à fait le même. Au niveau du style, et après 30 esquisses de visages différentes et un casting de 10 nouveaux lapins, l’animal rose se fait maintenant pincer les doigts en basket, en jean et en t-shirt. C’est quand même plus relax pour prendre les transports.

Serge le Lapin est aussi un animal qui s’adapte. Il porte le masque lors de la pandémie dès mars 2020 pour inciter les voyageurs à adopter les bons gestes, il devient aussi le symbole de respect des femmes dans les transports en commun, il possède son propre compte Twitter et il est même devenu une marque puisque la RATP vend aussi des vêtements et des accessoires avec l’image de Serge dessus — comme ce bob ou ces chaussettes. De doudou en salopette à icône de la mode, il n’y a donc d’un pas. Mais comme dirait Serge, “attention à la marche“.

insolite

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire
De quelle solution mobilité avez-vous besoin aujourd'hui?
Retour
De quelle solution mobilite avez vous besoin aujourd'hui?
Faites votre choix !