" layout="nodisplay"> Comme Forrest Gump, cette Rouennaise est partie faire le tour du monde en courant
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
Accueil / Mobilité douce / Comme Forrest Gump, cette Rouennaise est partie faire le tour du monde en courant
Comme Forrest Gump, cette Rouennaise est partie faire le tour du monde en courant
LA NOUVELLE MOBILITE S'EXPLORE AVEC
Edité par
LA REDACTION |  08/09/2022 12:04
Comme Forrest Gump, cette Rouennaise est partie faire le tour du monde en courant

En parcourant 28 300 kilomètres en course à pied sur quatre continents, Marie Léautay a intégré le club très fermé des Terriens ayant parcouru les 26 232 kilomètres de circonférence de notre planète. Avant elle, seuls une femme et cinq hommes avaient réalisés cet exploit. Mais elle est devenue la femme la plus rapide.

Partir pour soi et les autres. Comme beaucoup d’enfants, Marie rêvait de faire le tour du monde, de découvrir d’autres cultures et de parler des langues étrangères. Après de brillantes études en finances, elle a eu la chance de pouvoir travailler en Suisse, en Écosse, en Grèce avant de poser ses bagages à Singapour. Mais tout cela n’était pas suffisant pour cette brillante auditrice financière.

En 2019, elle a décidé de se lancer dans un tour du monde en course à pied pour Women International, association qui fournit de l’aide aux femmes victimes de la guerre. C’est alors que durant presque un an, elle s’est entraînée à base d’un semi-marathon par jour pour se façonner un véritable physique de marathonienne. Un travail qui a payé car elle a récolté un dollar par kilomètre pour l’association. 

« Run for life ». Le 6 décembre 2019, Marie est partie à l’assaut du continent européen depuis Cap Roca au Portugal. Traînant une poussette dans laquelle elle avait entassé ses 30 kilos d’affaires, elle a couru six marathons par semaine à un rythme effréné de 9,4 km/h. Dès le début de l’aventure, elle prend le rythme, mais comme la planète entière elle doit s’arrêter plusieurs mois en raison de la pandémie. Son trajet se saccade et il doit alors s’adapter aux ouvertures et fermetures des frontières et aux normes sanitaires mises en place. Ainsi, son premier trajet sera deux fois plus long que prévu. 

Comme rien ne stoppe vraiment Marie, une fois l’Europe bouclée, elle traverse l’Amérique du Nord d’est en Ouest puis s’envole en Amérique du Sud. Partie du Chili, elle traverse les Andes pour rejoindre l’Argentine. Sur la route, elle fait des rencontres inoubliables dont celle d’un chien blessé par un automobiliste qu’elle remet sur pattes avec l’aide de la population locale. Enfin, l’Océanie lui tend les jambes et boucle sa traversée du monde sur le sol australien à Sydney, le 20 août 2022, à 45 ans.

Terminator.e. À l’arrivée, Marie confie qu’elle est heureuse d’être allée au bout de son rêve et qu’étonnamment, il ne lui est pas arrivé un seul pépin, « même pas une cloque au pied ». En 825 jours, elle aura effectué 698 marathons tout en utilisant 16 paires de chaussures. Comme quoi, même 28 300 kilomètres à pied n’usent pas tant les souliers que ça. 

Retrouvez ses aventures sur son site lootie run ou sur Facebook

insolite Mobilité douce

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire
De quelle solution mobilité avez-vous besoin aujourd'hui?
Retour
De quelle solution mobilite avez vous besoin aujourd'hui?
Faites votre choix !