La clim' du futur, c'est cette languette de 5 mm d'épaisseur
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
La clim’ du futur, c’est cette languette de 5 mm d’épaisseur
Hilaire Picault |  04.07.2018
La clim' du futur, c'est cette languette de 5 mm d'épaisseur

Des chercheurs américains ont développé une technologie capable de modifier la température environnante plus efficacement qu’un ventilateur. Écolo et minuscule, les usages possibles pullulent.

Mortelle climatisation. Triste logique : le réchauffement climatique fait exploser les demandes de climatisation. Double conséquence : la consommation d’énergie augmente drastiquement et leurs fluides réfrigérants émettent des gaz à effets de serre. C’est peu dire qu’on attend une solution innovante pour répondre à ce problème, avant que toutes les maisons du monde ne s’équipent. Relax, une très bonne nouvelle nous arrive de l’Université de Californie.

Des chercheurs ont exploité une propriété électro-calorique pour modifier la température d’un matériau lorsqu’on lui applique un champ électrique. À partir de celle-ci, ils ont conçu un prototype de 5 mm d’épaisseur qui s’est montré capable de refroidir une surface 150 fois plus efficacement qu’un système traditionnel.

À titre de preuve, les laborantins ont tenté de refroidir d’une batterie de smartphone, préalablement chauffée à 52,5°C. En 5 secondes d’application, sa température était tombée de 8°C.

Le froid de l’avenir. Ce n’est encore qu’une preuve de concept mais, d’après le chercheur Roy Kornbluh, ce système est l’avant-garde d’une nouvelle génération de système de froid : « Le développement de systèmes de climatisation qui n’utilisent pas de liquides de refroidissement chimiques va prendre de plus en plus d’importance alors que les pays se développent et ont recours à la climatisation. »

En plus d’être respectueux de l’environnement, ce système à l’avantage d’être flexible et minuscule. Ce qui ouvre très large le champ des applications, pour donner par exemple naissance à des micro frigos portables pour les régions les plus chaudes du monde, ou être directement incorporés à des vêtements. Puisqu’il agit en surface, dans un milieu fermé et électrifié, le procédé pourrait également être utilisé dans nos voitures. Un remplaçant idéal pour les climatisations, nids de germes quand l’entretien n’est pas régulier, et pour éviter les tragédies des bébés oubliés sous le soleil ravageur. Le plus tôt sera le mieux.

 

climatisation Froid science

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire