Circuit : l'opérateur de navettes électriques gratuites qui veut tuer Uber
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
Circuit : l’opérateur de navettes électriques gratuites qui veut tuer Uber
Hilaire Picault |  06.01.2020
Circuit : l'opérateur de navettes électriques gratuites qui veut tuer Uber

Rouler sans payer et sans polluer mais pas sans employés... Voilà la proposition de Circuit et ça fait rêver tout le monde. Sauf les patrons de sociétés VTC.

Court-circuiter le marché. Il y a dix ans, Uber lançait un service permettant aux chauffeurs indépendants de conduire les demandeurs là où ils le voulaient. Une décennie plus tard, les VTC ont redéfini nos villes et on ne compte plus le nombre de plateformes de chauffeurs dans le monde. Avec les déboires que l’on connaît, résumés sous le terme « uberisation ». Il est peut-être temps de penser la mobilité autrement ? Justement, un nouveau service de mobilité à la demande est en train de filer des frissons un peu partout au pays de Trump : il est écolo, commun, absolument gratuit et s’appelle Circuit.

https://www.instagram.com/p/B4271Rhgs6z/?utm_source=ig_web_copy_link

3K (pas un de plus). La promesse de ces petites navettes est simple à résumer : un covoiturage de micro-transit. On signale par une appli qu’on cherche un transport et celui-ci viendra à vous dès que possible, adaptant son trajet. On monte sans payer, on descend quand on est arrivé, basta. Seule et unique limite : votre trajet ne doit pas dépasser 3 kilomètres.

« L’idée que trois autobus qui transportent 25 passagers roulent toute la journée est affreusement inefficace, lance le cofondateur Alex Esposito. Pourquoi avoir 3 chenilles alors que nous pouvons avoir 20 fourmis ? »

Trois kilomètres, c’est pile ces distances où l’on rechigne à payer un bus ou appeler un taxi et que le vélo n’est pas si simple quand on compte ramener des courses ou revenir par un autre mode de transport. Cela ne concurrence pas les métros et bus, et cela fait la jonction entre la station et chez vous, ou le parking public et votre bureau.

Publicité & municipalité. Mais comment réussir ce petit miracle de vider les bouchons sans faire payer ? Circuit compte sur deux mannes : les panneaux publicitaires sur les véhicules et les municipalités. Le service est alors mis à disposition des villes qui vont embaucher et payer les salariés conduisant les navettes électriques.

Lancée en 2017 dans la station balnéaire d’East Hampton pour éviter aux New-Yorkais de saturer les parkings, la startup est présente dans huit États américains, notamment à San Diego, New York et Hollywood. On peut donc s’attendre à voir les navettes déferler demain partout dans le monde… ou au moins dans nos films et séries préférés.

 

Bus electrique covoiturage

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire