Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    Chongqing, la ville où le métro passe dans un immeuble

    Pour ne pas démolir de bâtiment en construisant sa nouvelle gare, une ville chinoise vient de décider de l’installer directement… dans un immeuble. Demain, les trains passeront forcément chez quelqu’un !

    Avec 32 millions d’habitants, la vile de Chongqing est une des plus peuplées de Chine. Et elle ne cesse de croître. Depuis 15 ans, on y construit donc des logements, autant de tours donnant des quartiers que l’on relie entre eux par des lignes de transports en commun. Petit record personnel : Chongqing est la première ville ferroviaire de Chine. Ce qui pose problème : quand toutes les gares sont surchargées, il faut bien en construire de nouvelles, mais où ?

    Viens chez moi, j’habite sous la gare. Pour réaliser la station aérienne de Libiza, la ville a réquisitionné les derniers étages d’un immeuble résidentiel et créé deux ouvertures latérales pour que la ligne de train puisse traverser. De gros travaux d’insonorisation on été assurés, autant dans l’immeuble que sur la ligne elle-même. On pouvait craindre pour le confort des habitants de l’immeuble. Finalement, ils ne se plaignent pas du bruit.

     « Dans un monde pressé, les gens veulent se déplacer facilement ». (Le responsable municipal des transports)

    Le loyer et le prix du mètre carré, par contre, ont clairement augmenté. « Dans un monde pressé, explique le responsable municipal des transports Yuan Cheng au Daily Star, il est clair que les gens veulent se déplacer facilement. Ce pari était risqué mais il s’avère payant ! » On voit bien où mène cette logique… Prochain arrêt : un aéroport dans un centre commercial ?

    Vous aimerez aussi

    Portraits

    Votre vote a bien été pris en compte. Revenez demain pour voter à nouveau. Pour savoir si votre candidat préféré fait partie des 5 projets sélectionnés pour le Grand Oral, abonnez-vous à la page Facebook de Détours.

    Votre vote a déjà été pris en compte pour ce projet. Revenez demain pour voter à nouveau.