Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    En Chine, ces bateaux-robots vous sauvent de la noyade

    Des bateaux autonomes surveillent désormais un grand lac de l’est de la Chine, patrouillent avec les secouristes et sauvent les noyés. Demain, ils pourraient bien gagner les côtes des mers du monde entier.

    Baywatch sauce aigre-douce. Inauguré en 2004, le grand lac artificiel de Tian’e à l’est de la Chine est un enjeu touristique pour l’agglomération de Hefei : en saison, il accueille des milliers de visiteurs chaque jour. Hélas, depuis son ouverture, on comptabilise 66 accidents et noyades. La ville a donc mis le paquet en embauchant une équipe de 33 sauveteurs. Pour alléger leur tâche et rendre leur action plus rapide, elle vient de déployer des bateaux autonomes capables de repérer les noyades. Ils sont en effet équipés de capteurs infrarouge, d’un sonar, d’un GPS et de caméras et, surtout, ces robots navigateurs sont programmés pour repérer les cibles mouvantes dans et sous l’eau.

    Un émetteur radio placé sur une île du lac permet au robot de rapidement définir si la zone est classée dangereuse ou non et d’en avertir les promeneurs et nageurs ou d’alerter directement les gardes-côte de leur position. En cas d’urgence, le robot-patrouilleur ira directement au contact des personnes en danger qui trouveront diverses prises pour s’accrocher à sa structure de trois mètres de long, avant de les ramener aux rivages.

    Drone + bouée = sauvé ! La volonté chinoise de mettre en sécurité ses citoyens ne s’arrête pas là. Ces bateaux autonomes font partie d’un programme plus grand qui inclut des capteurs optiques autour du lac et une escouade de trois drones volants capables d’amener en urgence des bouées, de la nourriture et des kits médicaux aux victimes et sauveteurs. Un système si efficace (on ne déplore aucune noyade depuis son lancement en novembre 2016) que l’Irlande est en train de développer la sienne suivie par la Royal Navy britannique. Et plus urgent encore, en tournant les yeux vers le sud, nombreuses sont les associations humanitaires qui aimeraient voir ces robots en Méditerranée… Si on nous entend là-haut, ohé du bateau.

    Vous aimerez aussi

    Portraits

    Utilisation des cookies

    Découvrez comment fonctionnent les cookies et comment changer vos paramètres. Si vous continuez à utiliser notre site sans changer vos paramètres, vous consentez à l’utilisation de cookies sur notre site.

    Votre vote a bien été pris en compte. Revenez demain pour voter à nouveau. Pour savoir si votre candidat préféré fait partie des 5 projets sélectionnés pour le Grand Oral, abonnez-vous à la page Facebook de Détours.

    Votre vote a déjà été pris en compte pour ce projet. Revenez demain pour voter à nouveau.