Des chercheurs inventent une batterie à base d'air pollué
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
Des chercheurs inventent une batterie à base d’air pollué
Robin Ecoeur |  01.04.2019
Des chercheurs inventent une batterie à base d'air pollué

Des scientifiques du MIT ont mis au point un nouveau type de batteries constituées, en partie, de dioxyde de carbone émis par les industries comme les centrales thermiques.

L’art de réutiliser la pollution. Il y avait une question au cœur de ce projet : que faire des émissions de carbone qui polluent l’atmosphère ? On peut les stocker et les transformer en produits chimiques, mais ces techniques sont coûteuses et difficiles.

Une étude révèle que les systèmes de captage du carbone utilisent généralement jusqu’à 30 % de l’électricité qu’elles génèrent rien que pour alimenter la capture, la libération et le stockage du dioxyde de carbone. Alors des chercheurs du Massachusetts Institute of Technology (MIT) ont réfléchi à un système qui capture le CO2 de ces usines pour faire fonctionner leur nouvelle batterie. En plus de libérer l’atmosphère, on imagine déjà des véhicules électriques qui roulent au gaz à effet de serre.

Alors Jamy, comment ça marche ? Sans entrer dans des détails trop techniques (cet article le fait très bien), cette batterie est constituée de lithium métallique, de carbone et d’un électrolyte conçu par les chercheurs. C’est en modifiant l’utilisation du CO2 au sein de la batterie que le processus est possible. En d’autres termes, leur technique permet de revaloriser le CO2 au sein même des batteries, puisque son utilisation remplacerait des composants chimiques que l’on trouve aujourd’hui dans les piles.

Légumes vs voitures. Mais à cause de ce processus, la durée de vie de leur prototype n’excède pas, pour le moment, les 10 cycles de charge et décharge. « Nous sommes encore loin d’un déploiement commercial » indiquent les scientifiques. Mais de plus en plus d’initiatives donnent espoir. Certaines nouvelles technologies de catalyse permettent de transformer le CO2 pour en faire du plastique, et même du charbon. On imagine déjà des véhicules électriques qui roulent au gaz à effet de serre; et comme on arrive déjà à faire pousser des légumes, après tout, pourquoi pas des voitures ? 

lithium - microscope

Batterie CO2 pollution

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire