Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    Des chercheurs français vont nous aider à arrêter de fumer grâce à la lumière

    Les fumeurs aiment leurs cigarettes. Des chercheurs de l’UPMC sont là pour vous aider à mieux comprendre cet amour malsain.

    « Promis demain j’arrête. » Vous vous l’êtes souvent promis, mais vous n’arrivez toujours pas à quitter votre blonde… Est-ce dû à un manque de volonté ? Oui, mais pas que : vous êtes manipulés par vos neurones. Une équipe française, qui n’a pas fini de chercher les solutions du futur, est en train d’étudier les circuits cérébraux responsables de notre sale manie, de manière innovante : avec la lumière. Celle qui sert généralement à allumer votre cigarette pourrait aussi être la solution.

    Les chercheurs de l’Université Pierre et Marie Curie (UPMC) étudient les récepteurs sensibles à la nicotine, principale substance addictive de la cigarette fonctionnant avec la dopamine, l’hormone de la récompense. Plus précisément, ils travaillent sur la mutation d’une partie de ce récepteur, la fameuse Beta2 ; récepteur que vous ne connaissez pas, mais qui est le favori de tout fabricant de tabac. L’idée des chercheurs consiste à greffer un interrupteur réagissant à la lumière sur Beta2, pour bloquer l’effet addictif de la nicotine.

    Ainsi, si le récepteur est allumé en violet, vous pouvez dire adieu au plaisir de fumer. Les portes du harem sont fermées. La fumée n’est plus satisfaisante pour notre cerveau, elle est désormais inutile.

    Illuminer son intérieur. Avec ces recherches, de nouvelles possibilités thérapeutiques s’ouvrent aux fumeurs. Contrairement à la luminothérapie, ici on arrête le problème à la source, sur nos neurones directement. Dans un lointain futur, pour les adeptes de science-fiction, si nos chercheurs valident toutes leurs théories, des nano-leds pourraient être avalées comme de simples pilules pour éteindre notre envie de fumer. Ce type de nanoparticules est déjà à l’essai pour traiter certains cancers. On a hâte de conseiller ça à nos amis fumeurs. Et on rappelle que ce n’est que dans votre tête. Les neurones sont peut-être responsables de votre addiction mais grâce à votre volonté vous pouvez mettre en lumière le problème.

    Vous aimerez aussi

    Portraits

    Votre vote a bien été pris en compte. Revenez demain pour voter à nouveau. Pour savoir si votre candidat préféré fait partie des 5 projets sélectionnés pour le Grand Oral, abonnez-vous à la page Facebook de Détours.

    Votre vote a déjà été pris en compte pour ce projet. Revenez demain pour voter à nouveau.