Des chercheurs d’Harvard inventent le pneu increvable
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
Des chercheurs d’Harvard inventent le pneu increvable
LA NOUVELLE MOBILITE S'EXPLORE AVEC
Edité par
LA REDACTION |  02.12.2016
Des chercheurs d’Harvard inventent le pneu increvable

On dit merci à Li-Heng Cai, physicien de la célèbre université américaine. Grâce à lui, vous ne finirez plus jamais à plat sur un bord d’autoroute. Et ses pneus sont construits sur une imprimante 3D.

Imaginez pouvoir poser dans la vrai vie la carte « increvable » du jeu des 1000 bornes. C’est bientôt possible. Car, dans leur labo d’Harvard, l’équipe en blouse blanche de l’École d’Ingénierie et des Sciences Appliquées vient d’inventer un caoutchouc qui se régénère tout seul.

Rubber souls. Au départ, les scientifiques avaient réussi à créer un caoutchouc synthétique capable de s’auto-réparer grâce à des liaisons hydrogènes réversibles. Toutefois, ces liaisons sont bien moins résistantes que celles permettant d’obtenir un caoutchouc costaud comme il faut (on parle de « liaisons covalentes »). La solution semblait donc de fabriquer un caoutchouc hybride mêlant les deux types. Pas de chance : « ces deux types de liaisons sont immiscibles, comme l’eau et l’huile », précise Li-Heng Cai. Heureusement, impossible n’est pas Harvardien.

L’élastique qui ne claque jamais. Les chercheurs ont alors développé ce qu’ils appellent le polymère à liaison aléatoire : une petite agrafe de molécules permettant enfin aux deux types de liaisons (covalentes et réversibles) de se mélanger dans un joyeux cocktail et de former un super caoutchouc qui cicatrise tout seul.

En résumé, le caoutchouc ne va pas se fissurer en cas de choc, mais redistribuer la tension partout afin qu’il n’y ait aucun point de rupture définitif.

« Si vous avez une fissure dans votre pneu, il n’aura pas besoin d’être remplacé tout de suite, car il s’auto-cicatrisera et vous donnera une bonne marge pour rouler encore et éviter l’accident », explique Jinrong Wu, membre de l’équipe.

Les scientifiques ont encore du pain sur la planche pour finaliser ce matériau révolutionnaire qui pourrait mettre fin à nombre d’accidents mortels, notamment chez les poids-lourds. Néanmoins, ils ont déjà déposé un brevet et travaillent sur des applications commerciales de ce pneu qui sort de l’ordinaire en nous évitant les sorties de route.

AUTOMOBILE Caoutchouc Harvard Pneu

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire