Ce chercheur marocain a inventé un antibiotique à base de plantes
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
Ce chercheur marocain a inventé un antibiotique à base de plantes
LA NOUVELLE MOBILITE S'EXPLORE AVEC
Edité par
LA REDACTION |  03.01.2018
Ce chercheur marocain a inventé un antibiotique à base de plantes

Vous êtes accro aux antibiotiques ? Pourtant, vous devez le savoir : plus vous en consommez, moins ils sont efficaces. Heureusement pour vous, un chercheur marocain a créé leurs équivalents 100% naturels et ultra puissants.

Les plantes, l’avenir de la médecine. « Les antibiotiques, c’est pas automatique. » On a bien retenu le message. Et pour cause : ils ne sont pas toujours utiles et leur absorption peut provoquer de sérieux désagréments sur le long terme, notamment pour la flore intestinal. Et c’est là qu’Adnane Remmal intervient.

Ce spécialiste en bactériologie de l’université de Fès au Maroc a mis au point une pilule miracle. Vous savez, celle qui vous soigne à tous les coups sans provoquer d’effets secondaires puisqu’elle est 100% naturelle. Oui, oui, on sait, c’est génial.

Comment a-t-il fait ? Eh bien déjà, il a passé dix ans en laboratoire à tester tout un tas d’huiles essentielles dans des pipettes : de la marjolaine, du thym, de l’origan… Puis il s’est rendu compte qu’une molécule, le carbacrol, surtout présente dans l’eucalyptus, était capable de décupler la puissance des antibiotiques chimiques grâce à ses principes actifs naturels !

“Le traitement sera donc proposé à un prix abordable dans les régions à faibles revenus.”

Commercialisation prévue pour 2018. En clair, en mélangeant des huiles essentielles avec un peu d’antibiotique classique, on s’assure une guérison à tous les coups sans avoir le ventre retourné. Les essais cliniques réalisés ensuite ont été concluants. Cette découverte majeure a valu à Adnane Remmal le prix de l’inventeur 2017 de l’Office européen des brevets.

Développée par le laboratoire marocain Sothema, la pilule miracle sera commercialisée dès 2018 au Maroc pour commencer. « J’estime que les maladies infectieuses sont les plus menaçantes au monde. Le traitement sera donc proposé à un prix abordable dans les régions à faibles revenus », a expliqué le chercheur. On se sent déjà mieux, pas vous ?

Maroc Recherche Santé

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire