Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    L'INNOVATION S'EXPLORE AVEC

    Edité par

    L'INNOVATION S'EXPLORE AVEC

    Edité par

    Moins cher, moins polluant et plus de goût : vis ma vie sans frigo

    Vivre sans réfrigérateur, quelle drôle d’idée ! Pourtant, cette pratique permet de limiter le gaspillage alimentaire et de réaliser de belles économies d’énergie. La journaliste Marie Cochard, auteure de « Notre aventure sans frigo », raconte cette expérience moins givrée qu’il n’y paraît.

    Confort moderne. Dans la préface de son ouvrage Notre aventure sans frigo, Marie Cochard, journaliste spécialisée dans l’écologie, relate la réaction de son entourage lorsqu’elle leur a annoncé qu’elle bazardait l’engin : « Passé la stupéfaction, mes proches m’ont quasiment tous regardée d’un air terrifié : “Vous allez manger des aliments moisis et des légumes avariés ?” »

    Un an après, Marie Cochard est toujours là. Ses enfants de 4 et 7 ans pètent la forme et elle nous explique pourquoi on a tout à gagner à délaisser cet objet pourtant considéré comme un élément indispensable du confort moderne : « Beaucoup d’économies, moins de déchets, plus de simplicité, de plaisir à faire soi-même et le goût, surtout ! »

    Votre corps vous dira merci… Reprenons dans l’ordre. Nous avons tendance à l’oublier, mais le frigo est un véritable repaire à bactéries. Le bac à légumes peut contenir 750 fois le niveau de concentration de bactéries considéré comme sûr. Cela peut provoquer des infections parfois sévères dont nous vous épargnons les détails. Au-delà de la limitation des risques sanitaires, vivre sans frigo c’est aussi un prolongement du « mieux manger » : finis les plats industriels, les nuggets contenant de tout sauf du poulet et autres sauces chimique.

    … et la facture d’électricité aussi ! Le frigo associé au congélo représente presque 40% de la consommation énergétique d’un foyer français. Autant dire que la bestiole est énergivore. Se débarrasser de l’appareil permet également de ne plus se retrouver avec ce bocal d’olives présent au fond à droite depuis deux ans et demi, ou ce pot de moutarde tellement vieux qu’on n’ose plus l’ouvrir de peur qu’il nous explose à la figure. Ne plus avoir de frigo, c’est donc ne plus rien jeter, acheter en plus petite quantité et mieux organiser son budget.

    Vous n’avez pas froid aux yeux ? Pour conserver ses aliments sans frigo, il suffit simplement de réutiliser le savoir-faire et les astuces d’antan.

    – Pour le beurre : un beurrier à eau qui garde le beurre à l’abri de la lumière et de l’air ambiant.

    – Pour la viande, le poisson ou le fromage : rien de sorcier, il suffit simplement de faire ses achats le jour même et de privilégier les circuits courts. Vos commerçants du quartier n’en seront que plus heureux.

    – Pour les légumes frais comme vos carottes, patates, asperges, oignons, radis ou panais : enterrez-les dans un petit bac à sable réalisé par vos soins dans une cagette à vin ou une jardinière. Si vous n’avez pas la bosse du bricolage, la designeuse Jihyun Ryou propose des étagères spécialement conçues afin d’entreposer vos produits frais.

    Alors, plus fraîche la vie sans frigo ? Paraîtrait que oui.

    Vous aimerez aussi

    Utilisation des cookies

    Découvrez comment fonctionnent les cookies et comment changer vos paramètres. Si vous continuez à utiliser notre site sans changer vos paramètres, vous consentez à l’utilisation de cookies sur notre site.

    Votre vote a bien été pris en compte. Revenez demain pour voter à nouveau. Pour savoir si votre candidat préféré fait partie des 5 projets sélectionnés pour le Grand Oral, abonnez-vous à la page Facebook de Détours.

    Votre vote a déjà été pris en compte pour ce projet. Revenez demain pour voter à nouveau.