Chaque jour, ce prof marche 8 km pour apporter des repas à ses élèves
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
Chaque jour, ce prof marche 8 km pour apporter des repas à ses élèves
Hilaire Picault |  27/04/2020 11:01
Chaque jour, ce prof marche 8 km pour apporter des repas à ses élèves

À l'écouter, c'est naturel : sans cantine, leurs parents trouvent des solutions moins équilibrées et plus coûteuses.

Le prof arrive. À 8 ans, la dernière chose que vous souhaiteriez pendant les vacances est de voir débarquer sur le pas de votre porte le directeur de votre école, non ? Pourtant, des dizaines d’écoliers britanniques se font une joie d’acclamer M. Powles chaque jour depuis le début du confinement. Devant les maisons où il se rend, chargé comme un baudet, se dressent des affiches colorées tandis que des messages et des dessins faits à la craie s’alignent dans les rues…

78 repas dans le dos. Zane Powles est professeur et directeur adjoint d’une école primaire de Grimsby, port de pêche d’une des régions les plus pauvres d’Angleterre. Depuis un mois, il fait chaque jour plus de 8 kilomètres pour apporter les paniers repas de ses élèves les moins fortunés. À l’écouter, c’est bien normal : le prestataire en charge de la cantine de l’école continue de livrer la nourriture due alors M. Powles estime que c’est son rôle de la leur apporter.

En plus des repas, l’instituteur en profite pour ajouter les devoirs à faire pour maintenir la continuité pédagogique. Et c’est là que cela devient prodigieux : chaque déjeuner contient un sandwich, un paquet de chips, un gâteau et un fruit. Or, Zane a 78 élèves…

Se(r)vice public. « Mon travail consiste à veiller au bien-être des enfants et à les éduquer, se justifie-t-il. Ces temps-ci, je le fais juste d’une autre façon. » Ce que Powels ne dit pas c’est qu’en plus d’être un sportif accompli, il a été soldat. Cette petite ronde quotidienne doit lui rappeler des souvenirs.

Pour une fois sa mission est limpide : sur les 300 écoliers inscrits dans son école primaire, 40% sont issus de familles classées défavorisées. Non seulement ils profitent de leur repas à moindre frais – Powels agit évidemment gratuitement – mais sa marche participe à combattre l’épidémie : « Cela encourage les parents à rester chez eux avec leurs enfants, et assure la sécurité de tous », déclare-t-il en évitant aux parents de sortir faire des courses dans les supermarchés où ils seraient exposés au virus. Y’a-t-il mission plus louable que celle de se mettre au service des enfants ?

Angleterre cantine marcher

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire
De quelle solution mobilité avez-vous besoin aujourd'hui?
Retour
De quelle solution mobilite avez vous besoin aujourd'hui?
Faites votre choix !