25 000 km en fauteuil roulant pour changer notre regard sur le handicap
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
25 000 km en fauteuil roulant pour changer notre regard sur le handicap
LA NOUVELLE MOBILITE S'EXPLORE AVEC
Edité par
LA REDACTION |  09.05.2018
25 000 km en fauteuil roulant pour changer notre regard sur le handicap

En faisant le tour du monde dans un fourgon aménagé, Samuel Marie veut en finir avec les préjugés et ainsi améliorer l’accès à la mobilité pour les personnes en fauteuil roulant.

Devenu tétraplégique à la suite d’un accident du travail, Samuel Marie n’a rien lâché. Cordiste de métier, il perd la mobilité de ses quatre membres à 20 ans dans une chute de 6 mètres. Mais ce passionné de voyages s’obstine : il décide, neuf ans après son accident, de parcourir le monde.

Résultat de recherche d'images pour "sam fait rouler"

En décembre 2017, il termine la première étape de son périple aux États-Unis et au Canada. Il s’apprête à repartir, en juin 2018, pour le “Raid des Baroudeurs” de Paris à Pékin en revenant par Istanbul. Une aventure de 25 000 km typique des globe-trotteurs de sa génération, qu’il relate sur son blog et sa page Facebook Sam fait rouler pour continuer à prouver que tout est possible, même en fauteuil roulant.

“En relevant ce défi, je compte bien prouver à tous que, malgré le fauteuil et avec de la volonté, on peut faire de grandes choses.”

Fourgon à la Transformers. Pour mener à bien son Handi-Road-Trip, le trentenaire a acheté, avec l’aide de ses proches, un fourgon aménagé sur mesure. Climatisation, lit médicalisé, et poste de conduite assisté lui permettent de rouler en autonomie, accompagné d’une infirmière pour ses soins quotidiens. En partenariat avec le Relais des Mobilités Inclusives, Samuel cherche aussi à détecter les bonnes pratiques et innovations en matière de mobilité et d’accessibilité. Ses enquêtes et rapports seront analysés par une équipe universitaire pour proposer des solutions afin de faciliter le quotidien de millions de personnes.

Mobilité pour tous. Samuel est aussi accompagné par des startups pionnières dans le domaine, comme I Wheel Share, pour laquelle il répertorie le niveau d’accessibilité des espaces publics, restaurants et autres commerces sur son parcours. Il contribue aussi au test et à l’amélioration du Gyrolift, une sorte de fauteuil roulant basé sur un gyropode permettant à l’utilisateur de se déplacer aussi bien assis que debout. Un projet bien rodé, tant sur le plan personnel que solidaire, qui prouve qu’à défaut d’être en marche, ça roule pour Sam.

Bel échange avec @emmanuelmacron et @James R. Langevin membre du congrès

A post shared by Sam Fait Rouler (@samfaitrouler) on

handicap Tour du monde

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire