Changer la couleur de sa voiture sur commande ? Maintenant, c'est possible
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
Changer la couleur de sa voiture sur commande ? Maintenant, c’est possible
LA NOUVELLE MOBILITE S'EXPLORE AVEC
Edité par
LA REDACTION |  24.09.2019
Changer la couleur de sa voiture sur commande ? Maintenant, c'est possible

Grâce aux encres caméléons du MIT, un fantasme va bientôt devenir réalité.

Selon l’humeur. Il n’y a aucun doute, vous adorez cette auto que vous venez d’acheter. Un sacré bolide, vraiment. La seule réserve que vous émettez, c’est la couleur. Vous auriez dû la prendre en bleu, le rouge c’est trop criard. Non, en blanc en fait. Vous ne parvenez pas à vous décider, vous aimeriez que sa couleur s’adapte à votre humeur. Eh bien ce fantasme deviendra bientôt réalité grâce au laboratoire d’intelligence artificielle et de science informatique (le « CSAIL ») du MIT qui vient de mettre au point l’encre « PhotoChromeleon » capable de changer de couleur et de forme selon la lumière.

L’encre caméléon. La question qui brule les lèvres : comment ça marche ? L’encre « PhotoChromeleon » est le résultat d’un mélange de colorants photochromiques (qui réagissent aux UV). Ce mélange est ensuite vaporisé sur divers objets, telle que la voiture dont nous souhaitions plus tôt voir la couleur s’adapter à nos humeurs. L’objet est ensuite placé face à des lampes et projecteurs à UV contrôlés par un programme – lui aussi mis au point par le CSAIL – modulant les couleurs selon l’envie. Ce processus n’est jamais définitif et peut être renouvelé par la suite en confrontant de nouveau l’objet à des lampes à UV. Pour un objet de la taille d’une chaussure, le changement de couleurs intervient entre 15 et 40 minutes.

Plus qu’un gadget. Cette encre « PhotoChromeleon » ouvre de nombreuses possibilités. Elle pourrait par exemple contenir la « fast fashion » et participer à réduire le gaspillage dans l’industrie de la mode, une des plus polluantes au monde. Les recherches ont reçu de nombreux soutiens chez les constructeurs. Rien d’étonnant puisque l’invention pourrait être un gros bénéfice pour l’industrie automobile en participant à la réduction des coûts tout en allongeant la durabilité des pièces. Même si l’encre n’est pas encore commercialisée, on s’approche à grands pas de ce temps où l’on changera la couleur de son auto comme on change de chemise.

peinture Tuning

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire