Cette voiture n'a pas besoin de prise, elle se recharge avec des piles électriques
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
Cette voiture n’a pas besoin de prise, elle se recharge avec des piles électriques
Hilaire Picault |  11/07/2021 20:59
Cette voiture n'a pas besoin de prise, elle se recharge avec des piles électriques

Ne cherchez pas, la Circle n’a pas de prise de recharge. À la place, il suffira de glisser une nouvelle batterie à l’intérieur pour repartir. Voilà qui va débloquer l'autopartage.

En moyenne, les automobilistes ne roulent que 20 à 30 minutes en autopartage. Une moyenne qui prouve que l’usage est restreint à certaines situations seulement. En cause, un prix trop élevé dû à la complication pour les opérateurs de recharger ces voitures. Eh bien, il se peut que deux Français aient trouvé comment contourner ce problème, en supprimant la recharge.

L’entrepreneur Alain di Duca, déjà fondateur d’Ialmotori, et le directeur du Grand Prix de F1, Eric Boullier, ont lancé Circle Car. Une voiture électrique 2 places dont la batterie est « swapable », à l’image de ces scooters dont on remplace l’accu quand son autonomie est insuffisante pour un prochain trajet plutôt que de rechercher une borne.

Actuellement, les opérateurs d’autopartage sont coincés : durant la longue période d’immobilisation requise lors d’une recharge classique, la voiture coûte sans rapporter. Et la recharge rapide ? Elle endommage les batteries à long terme, qui perdent de leur autonomie. Ainsi, le parc auto reste utilisable 24/7, ce qui permet d’envisager des prix autour de 40 centimes d’euro la minute pour ces voitures en free-floating.

https://twitter.com/VillageCAParis/status/1407362499775799301?s=20

Et soudain, la « big picture » apparaît : avec ce système plus rentable, la Circle peut aisément s’insérer dans les réseaux déjà existants des flottes de trottinettes et vélos qu’on emprunte depuis une application et qu’on laisse là où l’on est arrivé. Présentée en tant que concept à Vivatech, la Circle devrait voir sa fabrication lancée mi-2022 selon Challenges (250 puis 400 voitures par mois) si sa levée de fonds en cours est un succès. Le service, lui, a déjà trouvé acquéreur (la flotte n’est pas encore dévoilée) et sera lancé à Paris dans la foulée. Un moyen concret de décarboner une part importante de nos déplacements sans que chaque Français soit obligé de changer de voiture pour une électrique.

Deja demain

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire
De quelle solution mobilité avez-vous besoin aujourd'hui?
Retour
De quelle solution mobilite avez vous besoin aujourd'hui?
Faites votre choix !