Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    Cette tour accordéon se déplie pour accueillir les réfugiés

    Quand l’architecture s’inspire des fichiers Zip, ça donne ce bâtiment qu’on importe et décompresse pour obtenir une centaine de logements d’un coup.

    Le design d’aujourd’hui s’attaque à des problématiques bien plus coriaces que l’esthétique ou le confort. Il tente de résoudre des situations de crise, tel l’hébergement de réfugiés. On ne vous apprendra pas que le dérèglement climatique génère pas mal de catastrophes et des tensions entre les populations pour des terres, un abri, de la nourriture… C’est pour répondre à l’urgence des réfugiés que des designers polonais ont imaginé le Skyshelter.zip, une tour compressée à déployer là où on a besoin d’elle.

    Un ballon gonflé d’espoir. Composée d’une structure en matériaux légers et de multiples pièces imprimées qui s’assemblent lors du déploiement, la tour est entourée d’un film extérieur remplaçant fenêtres et murs. Replié, le Skyshelter devient un paquet compact de la taille d’un petit pâté de maison. Emmené par hélicoptère – pour s’affranchir des routes – il peut être déposé sur la zone du sinistre. Là, tracté par un ballon gonflé à l’hélium, la structure s’élèvera, décompactant ses étages, pour atteindre la taille voulue.

    Selon la configuration choisie, la tour sera plus ou moins haute, pour être vue de loin, ou ramassée, pour se protéger de la météo. Le Skyshelter contiendra alors tout ce dont on a besoin en urgence : des logements bien sûr mais aussi un hôpital et une ferme urbaine dans les hauteurs pour profiter d’un maximum de lumière.

    Offrir le max en impactant le moins. À l’heure des maisons directement sorties d’imprimantes 3D, pourquoi cette architecture origami ? Selon ses créateurs, la tour zipée prend moins de place au sol. Un gain donc côté organisation puisqu’on évite de devoir nettoyer et préparer la zone d’accueil : les créateurs évoquent une surface trente fois inférieure à un camp de réfugiés, qu’il soit composé de tentes ou de préfabriqués. C’est autant d’impact sur le paysage de préservé pour la future reconstruction.

    Si ce beau projet humanitaire n’est pas étudié en terme de viabilité, il a conquis les cœurs du jury du grand concours Evolo 2018. Cela ne l’aidera pas forcément à trouver un industriel mais rappelle une fois de plus la fréquence de ces sinistres et la nécessité pour États et entreprises de s’impliquer pour les résoudre.

    Vous aimerez aussi

    Portraits

    Votre vote a bien été pris en compte. Revenez demain pour voter à nouveau. Pour savoir si votre candidat préféré fait partie des 5 projets sélectionnés pour le Grand Oral, abonnez-vous à la page Facebook de Détours.

    Votre vote a déjà été pris en compte pour ce projet. Revenez demain pour voter à nouveau.