Cette startup utilise la chaleur des serveurs bitcoin pour faire pousser des aliments
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
Cette startup utilise la chaleur des serveurs bitcoin pour faire pousser des aliments
Joseph de Carme |  23.01.2018
Cette startup utilise la chaleur des serveurs bitcoin pour faire pousser des aliments

Au cas où vous trouveriez que la plus célèbre des cryptomonnaies ne servait à rien...

Le bitcoin n’a pas franchement bonne presse. En plus d’être taxée d’arme de spéculation massive, l’empreinte écologique de la crypto-monnaie est catastrophique. En cause, le « minage » du bitcoin, autrement dit, le processus qui permet de générer de nouvelles devises et sécuriser les transactions. Ce processus, réalisé par des quantités astronomiques d’ordinateurs surpuissants qui tournent nuit et jour aux quatre coins du monde, consomme une énergie démente. À l’échelle de la planète, l’énergie consommée par le minage dépasse celle de 159 pays. Plus que l’Irlande. Plus que le Nigéria. L’équivalent du Danemark.

Des légumes et du poisson. Bruce Hardy, un mineur basé à Manitoba au Canada, s’est dit que plutôt que de perdre purement et simplement la chaleur énorme dégagée par ses trente ordinateurs, il pourrait peut-être la récupérer et s’en servir. Et voilà comment lui est venue l’idée de créer un système pour faire pousser des légumes et élever des poissons, d’autant que le lieu de son entreprise s’y prête à fond puisqu’il s’agit d’une ancienne ferme.

Billets verts. Du coup, la start-up de Bruce Hardy est pour le moins originale. Au rez-de-chaussée, 800 ombles chevaliers et un poisson de la famille des salmonidés pataugent dans de grandes cuves, tandis qu’au premier étage, notre ami fait pousser des salades et des aromates dans une serre chauffée grâce à la chaleur émises par ses ordinateurs. Et, comme rien ne se perd, les déjections des poissons sont utilisées comme fertilisant. Et le meilleur de l’affaire, c’est que c’est précisément avec les profits du minage qu’il a développé sa petite affaire. À défaut d’être l’invention du siècle, en voilà un qui aura au moins trouvé le moyen de mettre en place une boucle un tant soit peu vertueuse avec une monnaie virtuelle. C’était pas gagné.

Agriculture Bitcoin Canada

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire