Cette soucoupe volante est peut-être votre nouveau taxi
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
Cette soucoupe volante est peut-être votre nouveau taxi
Vincent Pons |  10/06/2020 18:37
Cette soucoupe volante est peut-être votre nouveau taxi

Grâce à une alimentation hybride (électrique et hydrogène), le H2PlasmaRay dispose d’une autonomie supérieure aux autres eVTOL électriques en cours de développement. Décollage prévu pour 2025.

Le moteur électrique n’est pas encore installé sur tous les véhicules que l’on pense déjà à une nouvelle solution hybride pour améliorer ses compétences. Elon Musk a beau promettre une batterie qui pourra tenir plus d’un million de kilomètres, pour le moment l’autonomie est le talon d’Achille de l’électrique. Et, lorsqu’elle est utilisée par des véhicules volants, c’est un vrai problème. 

Le constructeur aéronautique allemand Electrofluidsystems a dévoilé une méthode permettant de résoudre les problèmes de performance des eVTOL actuels : un mix d’énergies propres. En équipant son projet de taxi volant de cette alimentation hybride, l’entreprise pense pouvoir battre des records de distance avec une seule charge de batterie. 

Poisson volant. Vous trouvez la structure du véhicule étrange ? C’est normal, les concepteurs ont basé le design du H2PlasmaRay sur la forme d’une raie manta, plus particulièrement sur la famille des chondrichthyens. Ce design particulier, rappelant celui de l’aile volante d’Airbus, réduit la trainée et apporte une meilleure autonomie et un super look. D’une envergure de sept mètres, le décollage est assuré par 38 rotors et le vol de croisière par dix autres : en tout, 48 rotors assurent son fonctionnement. Chacun est contrôlé indépendamment par ordinateur et en cas de pépin des parachutes sont prévus pour les passagers.


Plus haut, plus loin, plus vite. La première version du H2Plasmaray pourra aller à une vitesse de pointe de 250 km/h avec 1000 kilomètres d’autonomie soit l’équivalent d’un Paris-Berlin. Mais, une V2 est déjà en préparation avec pour objectif une vitesse maximale de 305 km/h et 1300 kilomètres d’autonomie (soit un Berlin-Tours). L’entreprise prévoit de commercialiser des premiers modèles réduits fin 2021 et de lancer la production des modèles en taille réelle pour 2025. D’ici là, nous sommes en droit de penser que l’entreprise aura tellement fait évoluer le modèle que le véhicule ne sera plus un taxi, mais un avion de ligne. 

Mobilité électrique

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire
De quelle solution mobilité avez-vous besoin aujourd'hui?
Retour
De quelle solution mobilite avez vous besoin aujourd'hui?
Faites votre choix !