Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    Une « pilule anti-SIDA » efficace à 100%

    Encore trop méconnu, il existe un traitement préventif pour ne pas être contaminé par le virus du VIH. Très encadré, sa prescription donne pourtant des résultats exceptionnels.

    Bientôt 25 ans après le lancement du Sidaction, l’épidémie de SIDA fait toujours rage en France où l’on compte 6000 nouvelles contaminations par an. S’il n’existe toujours aucun vaccin efficace contre cette maladie, il y avait cependant déjà une « pilule du lendemain » à prendre au plus tard 48 heures après un risque de transmission, puis en traitement long. Cette fois, en jouant le rôle d’un préventif, le médicament commercialisé sous le nom Truvada va plus loin, comme le résumait au Figaro le Pr Molina, chef de service à l’hôpital Saint-Louis :

    « C’est un préservatif chimique, oral, dont la prise est flexible et dont le gros avantage est que vous vous protégez vous-même. »

    7000 patients suivis évitent la contamination. La PrEP (pour « prophylaxie pré-exposition ») est constituée de deux antirétroviraux qui empêchent le développement du virus dans la cellule. Disponible en France depuis 2016 sur prescription médicale, le traitement est réservé aux cas les plus exposés et sensibles. C’est-à-dire les personnes non atteintes par le VIH mais évoluant dans les milieux où le virus est identifié et présent. Bien souvent elles ne peuvent pas, pour diverses raisons, se protéger par préservatif et sont directement exposées au VIH. Cela représente un nombre important de patients, s’il on en croit le président de l’association AIDES, Aurélien Beaucamp : « En France, environ 7000 personnes sont actuellement sous PrEP, dont 97 % sont des hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes [appelées HSH, ndlr]. »

    100% de vies sauvées. La bonne nouvelle est qu’année après année, les résultats redonnent espoir. Commercialisée au Royaume-Uni en 2015, la PrEP avait fait chuté les nouveaux cas de VIH de 18% en un an, atteignant – 29% pour les HSH. Cette année, l’étude menée par l’Agence française de recherche contre le SIDA (ANRS) depuis un an à l’hôpital Saint-Louis a battu tous les records : sur les 1500 « PrePeurs » suivis, aucune nouvelle contamination n’a été constatée. Un taux de réussite de 100%.

    Un médicament générique pourrait sauver l’Afrique. L’efficacité du médicament est, depuis, validé dans le monde entier, de l’Ouganda au Canada, et recommandé par l’OMS et les autorités anti-SIDA compétentes. Un médicament générique est même déjà disponible. Quelques blouses blanches soulignent tout de même un risque : celui de l’abandon du préservatif qui protège aussi de nombreuses autres infections et MST. Mais on ne peut que s’enthousiasmer devant la percée réalisée par la PrEP. Car, s’il existe des traitements pour la plupart des MST, nous tenons ici le seul rempart fiable contre le SIDA, dont on meurt toujours.

    Vous aimerez aussi

    Portraits

    Votre vote a bien été pris en compte. Revenez demain pour voter à nouveau. Pour savoir si votre candidat préféré fait partie des 5 projets sélectionnés pour le Grand Oral, abonnez-vous à la page Facebook de Détours.

    Votre vote a déjà été pris en compte pour ce projet. Revenez demain pour voter à nouveau.