Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    Cette moto électrique peut rouler 400 kilomètres non-stop

    Les étudiants suisses qui l’ont inventée peuvent être fiers : elle peut traverser leur pays sans s’arrêter.

    Made in Zurich. On ne sait pas si ce sont les élèves de l’école de design industriel de Zurich qui ont montré leur croquis aux ingénieurs de l’ETH ou l’inverse mais autant le dire d’entrée : la moto Ethec née de leur union a une drôle de touche. On dirait un radiateur chromé sur lequel trône des créations de designers en mobilier.

    Avec ces drôles d’angles, elle doit freiner de partout. La faute à cette méga batterie lithium-ion de 15 kWh. Pourtant, elle roule. Aucune vitesse n’est annoncée, mais une puissance plus qu’honorable d’une trentaine de chevaux est affichée, répartie entre les deux roues motrices. Car voilà la véritable spécialité de la machine.

    Deux roues, deux moteurs. Le but des Suisses n’est pas de gravir des montagnes. Les roues motrices sont plutôt utilisées pour améliorer le freinage et bénéficier d’un moyeu capable de recharger l’énergie. En effet, en cas de freinage d’urgence, et en descente, le poids de la moto bascule toujours sur la roue avant. C’est là que s’enclenche le système de régénération. Sécurité et économies d’énergie, qui ira s’en plaindre ?

    Le reste du temps, la moto se recharge sur prise domestique en une heure environ. Autant de facilités qui permettent de traverser le pays helvétique d’est en ouest sans avoir à chercher de station. La France étant 2,5 fois plus large, vous n’aurez pas la même fierté si les étudiants finissent un jour par commercialiser l’Ethec, mais nul doute que ce confort sera contagieux.

    Vous aimerez aussi

    Portraits

    Votre vote a bien été pris en compte. Revenez demain pour voter à nouveau. Pour savoir si votre candidat préféré fait partie des 5 projets sélectionnés pour le Grand Oral, abonnez-vous à la page Facebook de Détours.

    Votre vote a déjà été pris en compte pour ce projet. Revenez demain pour voter à nouveau.